L’ONU MET FIN AU RÊVE DES SÉPARATISTES

Il n’y aura pas d’envoi de forces multinationales dans les régions anglophones.

C’est un rêve brisé pour les groupes séparatistes qui espèrent parvenir à la division du Cameroun. Ils ont déposé une plainte contre l’Etat du Cameroun au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies. Cependant la réponse venant de là ne leur donne pas gain de cause. Le pays vient juste d’être trouvé éligible pour intégrer le Fonds des Nations unies.

«Pour avoir montré ses preuves dans la gestion des crises internes et externes (Boko Haram, crise anglophone, gestion des réfugiés nigérians, protection des réfugiés centrafricains, maintien de la paix en Centrafrique), le Cameroun, aux Nations Unies, a été nommé au Fonds des Nations unies pour la consolidation de la paix», a déclaré Antonio Gutteres, Secrétaire général de l’Onu le 5 septembre 2019. Le portail des camerounais de Bruxelles. En plus de cette intégration, le Cameroun est au Fons central d’intervention d’urgence des Nations Unies. Cela lui donne accès comme à sept autres pays, aux 75 millions de dollars dédiés à l’aide humanitaire dans les nations en proie à diverses crises.

Pour notre confrère L’Anecdote, les séparatistes espéraient parvenir à la déstabilisation du Cameroun à partir de l’étranger. En cela se trouve la raison d’être de leur plainte. Le groupe de travail des communications de l’Onu, a décidé de mettre fin à l’examen de la requête introduite par le Southern Cameroons Community Ger-many-Hambourg E.V. C’était à l’issue de sa 25 ème session tenue du 29 juillet au 2 août 2019 à Genève en Suisse.

Le Groupe de travail motive sa décision par «le caractère politique de la motivation de la plainte qui transparait du libellé de cette communication et le nonépuisement des voies de recours internes par les plaignants».