camernews-OIF

L’OIF veut aider les PME camerounaises à accroître leur accès aux marchés publics

L’OIF veut aider les PME camerounaises à accroître leur accès aux marchés publics

La représentation locale de l’Amade, entendez «Accès aux marchés publics pour le développement économique», vient d’être inaugurée à Douala, la capitale économique du Cameroun. Amade, a-t-on appris, est une initiative lancée depuis 2005 par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), afin d’appuyer techniquement les organismes en charge du secteur privé, dans l’optique que celles-ci facilitent aux entreprises, notamment les PME, l’accès aux marchés publics.

L’arrivée de l’Amade au Cameroun est très bien accueillie par la Chambre de Commerce, dont le président, Christophe Eken (photo), a reconnu que bien que constituant «l’essentiel du tissu industriel du pays», les PME camerounaises «ne bénéficient pas des retombées des marchés publics». Ce, malgré des dispositions réglementaires du Code des marchés publics, qui impose la sous-traitance aux grandes entreprises.

A l’origine de cette situation préjudiciable au développement optimum des PME, indiquent les experts, de nombreux obstacles tels que le manque d’accès à l’information, la petite taille des entreprises, l’absence de mutualisation, les lourdeurs administratives… Autant d’écueils que devrait éliminer l’Amade, au travers de son assistance aux organes en charge de l’organisation et de l’accompagnement du secteur privé au Cameroun.

 

camernews-OIF

camernews-OIF