Lions U17 : carte blanche sur la légion étrangère

En réponse à la préoccupation de Thomas Libiih, le président de la Fecafoot donne son approbation au sélectionneur camerounais de retenir les joueurs évoluant à l’étranger pour le mondial au détriment du décret présidentiel de 2014.

Le président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), Seidou Mbombo Njoya vient de botter en touche le décret présidentiel du 26 septembre 2014 portant organisation et fonctionnement des sélections nationales de football du Cameroun. Une action qui donne désormais une réponse claire à l’inquiétude de Thomas Libiih du 11 octobre dernier.

En effet, dans un courrier adressé à Benjamin Banlock, Secrétaire général de la Fecafoot en cette date (11 octobre), l’entraîneur national adjoint des Lions cadets demandait l’autorisation de sélectionner ou pas les joueurs camerounais de la « diaspora » parmi les 21 qui défendront les couleurs du pays au mondial de cette catégorie prévue du 26 octobre au 17 novembre prochain en terre brésilienne. Une correspondance de Thomas Libiih motivée par l’article 7 alinéa 3 du décret présidentiel de 2014, qui stipule que « pour les sélections nationales de football U15 (minimes) et U17 (cadets), seuls les joueurs enregistrés dans les compétitions organisées parla Fédération camerounaise de football (Fecafoot) peuvent être sélectionnés ».

En réponse à cette préoccupation de l’entraîneur des champions d’Afrique U17, Seidou Mbombo Njoya, patron de l’instance faîtière du football local a tranché en faveur de la sélection de ces jeunes camerounais évoluant à l’étranger. « Je vous invite, en exécution des instructions du ministre des Sports et de l’éducation physique (Minsep, Ndlr), à constituer et communiquer à la Fédération internationale de football association (Fifa, Ndlr) la liste définitive des joueurs sans tenir compte de quelque restriction que ce soit », a instruit Seidou Mbombo Njoya le 14 octobre dernier au coach des Lions U17, à qui il demande par la suite de lui rendre compte de sa liste définitive.

A travers cette correspondance, tout porte à croire que le président de la Fecafoot avant de prendre cette décision aurait au préalable consulté et reçu l’approbation du.ministre des Sports et de l’éducation physique, Narcisse Mouelle Kombi. En clair, Seidou Mbombo Njoya « sur instructions du Minsep » donne à Libiih Thomas le quitus de retenir Etienne Pineda Eto’o, Enzo Tchato, Barel Fotso, Jordan Konango, Aurel Tiki, Bryan Djile et Steve Regis Mvoué dans sa liste finale. Toute chose qui le met à l’abri des probables représailles.