camernews

Lions Indomptables : la relance en marche

Lions Indomptables : la relance en marche

Diverses formules appliquées, de nouveaux joueurs testés, Hugo Broos en mode laboratoire en vue des prochaines compétitions. Et les résultats ont suivi.

Pourquoi Ambroise Oyongo Bitolo, gaucher, a-t-il été aligné sur le côté droit de la défense camerounaise ce 6 septembre à Limbe face au Gabon ? Personne n’ira croire que le sélectionneur des Lions indomptables s’est dit que le match étant amical, il pouvait se payer un caprice. Non. Hugo Broos apparaît clairement, depuis quelques sorties de l’équipe nationale, en mode recherche.

« Nous avions ce soir une équipe expérimentale », rétorquera ce membre du staff à un journaliste l’ayant titillé au sujet de la prestation plus qu’honorable de l’adversaire gabonais, qui n’a cédé qu’en toute fin de rencontre, ayant eu la volonté de revenir au score. Rappel, en conférence de presse la veille, le coach des Lions s’était dit plus intéressé « par la performance » que « par le résultat ».

En d’autres termes, le technicien belge semblait davantage soucieux de voir ce que tel ou tel joueur était capable de produire dans tel ou tel schéma tactique, que de préserver, par exemple l’invincibilité des Lions indomptables sur la pelouse du Stade omnisports de Limbe. La feuille de match l’illustre bien : André Onana qui commence dans les buts, le titulaire Fabrice Ondoa étant reparti, Aaron Mbimbe qui fait son entrée en cours de match…

Et lors du traditionnel échange d’après-match avec la presse au terme de la rencontre de mardi nuit, Hugo Broos s’est voulu plus clair : il souhaite avoir le choix le plus large possible face aux défis futurs, dont le moindre n’est pas l’entame des éliminatoires du Mondial Russie 2018.

Apparemment, jusqu’à présent, les choses lui conviennent. « Je suis satisfait », a déclaré M. Broos à plus d’une reprise en conférence de presse. Et il ne parlait pas seulement du match que ses poulains venaient de livrer, même s’il a dit en retenir des choses positives aussi. Certes, l’équipe n’a pas été dominatrice ou souveraine tout au long de la partie.

Et comme l’a rappelé Jorge Costa, l’entraîneur des Panthères, le Gabon prend un second but à pratiquement une minute de la fin du temps additionnel, alors qu’il est en possession du ballon, dans le camp camerounais. Mais la pureté du geste d’Edgar Salli, qui lobe le gardien Didier Ovono au terme de la contre-attaque consécutive à la perte de balle gabonaise, montre que les Lions ont des armes – si on a un coup de chance, encore faut-il pouvoir concrétiser l’opportunité…

Parlant d’armes dans les effectifs actuellement mouvants de Hugo Broos, relevons qu’au cours des matches livrés ces 3 et 6 septembre à Limbe, l’équipe a marqué quatre fois. Quatre buteurs différents, et trois fois sur balle arrêtée : le penalty de Benjamin Moukandjo et la reprise de la tête sur corner de Toko Ekambi contre la Gambie ; la tête victorieuse d’Anatole Abang sur coup franc de Moukandjo, et enfin la « louche » d’Edgar Salli face au Gabon.

Ça fait beaucoup de joueurs mis en confiance, en vue des prochaines échéances. Voilà probablement le but des recherches du coach Hugo Broos : distiller dans la Tanière un parfum de confiance.

 

camernews

camernews