Lions indomptables : La nouvelle affaire Samuel Eto’o dans la tanière

Lions indomptables : La nouvelle affaire Samuel Eto’o dans la tanière

Le week-end d’après la défaite face au Mexique a été marqué par l’absence du Capitaine de la sélection camerounaise aux entrainements. Et de l’annonce du forfait de Samuel Eto’o pour le match contre la Croatie. Une annonce faite de manière officieuse par le joueur lui-même sur les réseaux sociaux.

Le Team press officer des Lions indomptables, Raphaël Nkoa qui fait l’objet des critiques sur sa compétence dans la gestion de la communication des Lions indomptables depuis qu’il a remplacé Linus Pascal Fouda, vient encore de montrer qu’il n’est pas à sa place. Brillant journaliste, notre confrère est loin de maitriser les arcanes de la communication qui sont basées essentiellement sur la stratégie, la planification et l’anticipation. Ceci à travers la maitrise des différents genres de communication aussi bien de crise que de sérénité. Ce qui ne semble être le cas.

Lui qu’on a même accusé à un moment d’être dans certaines magouilles contre productives qui sévissent dans l’encadrement administratif de l’équipe nationale du Cameroun. Au-delà de pondre les communiqués à tort et à travers, il n’a jamais véritablement pris la mesure de sa fonction qui est bien différente du journalisme qu’il sait faire et qu’il continue à exercer et à faire dans la gestion de la communication des Lions indomptables. Loin d’être sa faute, c’est celle de ceux qui ont cru que cette fonction est réservée au journalistes-fonctionnaires de la Crtv.

Conséquence, les nombreuses crises qui ont secoué la tanière et les Lions indomptables depuis sa prise de fonction ont toujours été mal gérées. A juste titre, car tous ceux qui sont passés à cette prestigieuse et lourde responsabilité n’ont jamais eu l’obligation de résultat, mais vraisemblablement, ils y ont été nommés pour profiter de la manne financière qui en résulte et des autres avantages inhérents. Récemment encore, il y a eu l’affaire des primes, qui a sérieusement plombé et qui n’a pas bénéficié d’un accompagnement communicationnel indiqué en temps de crise pour redorer l’image des Lions indomptables avant et pendant leur séjour en terre brésilienne.

Pourtant, le Comité de normalisation, organe transitoire de gestion de la Fécafoot a favorisé le voyage à travers l’avion affrété pour transporter la délégation officielle à Vitoria au Brésil d’une vingtaine de journalistes, très souvent sans organes sinon propriétaires ou travaillant pour des organes de presse ne paraissant pas. Et même ceux qui sont dans les médias crédibles, leurs rendus sont à quelques exceptions près pas toujours favorables pour asseoir un climat serein dans la tanière.

D’ailleurs tout porte à croire que ce sont des journalistes à gage qui ont été recrutés pour des missions de déstabilisation des Lions indomptables. On a pour preuve, l’absence de Samuel Eto’o Fils aux séances d’entrainements de l’après défaite du Cameroun face au Mexique (0-1). Les rendus faits par la quasi-totalité des confrères visaient à jeter un pavé dans la marre. Aucune démarche professionnelle n’ayant sous-tendu le recoupement de l’information pour donner les vraies raisons de cette absence de Samuel Eto’o. Pour la plupart, des articles (radio- télé et presse cybernétique) il s’agissait plus d’un comportement de mégalomanie.

Aucun ne faisait même allusion à une blessure ou à un repos accordé pour récupérer d’une blessure qu’il traine au genou. Pis encore, lorsque certains ont pris connaissance de sa sortie sur ses pages twitter et facebook, un déploiement tendancieux s’est mis en branle pour le défoncer. Preuve que le Team press officer qui l’a aussi appris par médias interposé n’a jamais pu s’imposer et imposer un code communicationnel au sein des Lions indomptables.

Les dérapages du Team press officer

Entre ceux qui en ont profité pour lui régler des comptes, en rappelant que c’est l’origine de ses démêler avec son ex-entraineur de Chelsea José Mourinho, et ceux qui soutiennent ou insinuent qu’il ne devrait pas aller à cette Coupe du monde parce qu’il est arrivé en stage diminué à 75% de ses potentialités, les journalistes se donnent à cœur joie. Le Team press Officer lui-même n’a rien fait pour arranger les choses, puisqu’il s’est pratiquement emporté en enfonçant le clou là où il fallait faire preuve d’une gestion professionnelle d’une information délicate.

«En attendant toujours que ce staff médical s’exprime enfin clairement sur la question, il convient de rappeler que le joueur est arrivé en sélection sur les rotules dès le 20 mai 2014 à l’occasion du stage préparatoire des Lions Indomptables en Autriche.» Avant de le jeter pratiquement en pâture : «Aujourd’hui qu’il s’est lui-même engagé à communiquer sur sa forme physique actuelle ; c’est noté. Mais la prudence est toujours nécessaire, surtout à ce niveau de communication, reste de mise à notre modeste avis. Il est vrai, le kinésithérapeute de Samuel Eto’o Fils confirme que le joueur était arrivé en sélection récemment carbonisé; puisqu’il a longtemps joué sous infiltration.»

Favorisant toutes les critiques sur le peu d’ascendance que le sélectionneur a sur son groupe, voire même le peu d’objectivité qui sous-tend la sélection des joueurs en équipe nationale du Cameroun. Puisque sous d’autres cieux, des leaders ont été dans les mêmes conditions laissées sur le carreau. Ce qui montre que le staff technique et médical a triché ne cessent de marteler les journalistes à gages. Allant même à tort ou à raisons soutenir que seule sa détermination à marquer à son palmarès une quatrième participation à une phase finale de Coupe du monde comme Rigobert Song Bahanag son ennemi-intime, a justifié qu’il triche et roule tout le monde. Maintenant qu’il a atteint son objet, ironie du sort, la blessure l’oblige désormais à abandonner plus tôt que prévu ses coéquipiers.

N’en déplaise la bérézina qui va s’en suivre pour ses coéquipiers. Une fois de plus, le Team press officer, Raphaël Nkoa mal géré cet autre aspect sensible de la communication. Et pour cause semble se justifier : «Alors que les médecins des Lions Indomptables se voulaient encore réservés par rapport au forfait du Capitaine Samuel Eto’o Fils pour les prochains défis du Cameroun dans la poule A de cette Coupe du monde de football au Brésil ; l’intéressé a pris sur lui de l’annoncer à travers un tweet largement cité par nombre de médias dans le monde.»

 

 

camernews-etoo

camernews-etoo