camernews-Alexandre-Song

Lions Indomptables : Alexandre Song accuse Joseph Owona

Lions Indomptables : Alexandre Song accuse Joseph Owona

Le milieu de terrain camerounais n’est visiblement pas prêt à revenir en sélection.

Invité de l’émission « Tribune Sport » sur BeIn Sport dimanche dernier, le milieu de terrain international camerounais s’est brièvement prononcé sur son non-retour en sélection nationale. « J’ai été appelé mais je n’ai pas répondu à la convocation à cause de tout ce qui s’est passé pendant et après la Coupe du Monde », a notamment indiqué l’ancien joueur de Arsenal. Evoquant son fameux coup de coude sur Mandzukic lors du match contre la Croatie qui lui aurait couté sa place chez les Lions, Song a tenu à recadrer les choses :

« C’est  vrai que mon geste n’était pas bon et n’était absolument pas un exemple pour la jeunesse. Je le regrette, je m’en suis excusé et j’ai demandé pardon à tout le staff, à mes coéquipiers et au peuple camerounais. Et je croyais que l’incident était clos. Le pire est que le responsable de la Fédération de l’époque qui était censé nous protéger et couvrir nos erreurs nous a lâché et nous a plutôt exposé », a confié le joueur.

Et le responsable à l’époque n’était autre que le Pr. Joseph Owona, qui a dirigé pendant 26 mois le très controversé Comité de Normalisation de la Fécafoot. Au sortir de la Coupe du Monde de 2014, Owona avait dressé un rapport accablant dans lequel il indexait nommément certains joueurs dont le capitaine Samuel Eto’o et Alexandre Song. Suspendu pour trois matchs par la Fifa, Song s’attendait à plus de soutien de la part de la Fédé de son pays à l’instar de l’Uruguayen Luis Suarez qui avait mordu l’italien Chiellini lors d’un match de ce mondial 2014.

Pas la veine d’un Suarez

L’attaquant avait alors écopé d’une lourde sanction (9 matches de suspension, plus 4 mois d’interdiction de toute activité liée au football) mais avait été publiquement soutenu par les dirigeants d’une sélection Albicete qu’il vient d’ailleurs de retrouver avec entrain après avoir purgé sa peine. Pour Song, le scénario n’a pas été le même et le camerounais a dû ruminer sa peine.

« Ça a été un moment très difficile pour ma famille et moi. Mon propre fils m’a demandé pourquoi j’avais fait ça et je n’ai pas pu lui répondre », a confié l’ancien Gunners. Visiblement, l’arrivée de Tombi à Roko à la tête de la Fécafoot n’a pas suffi à apaiser le coeur de ce footballeur talentueux, qui a récemment refusé une convocation du nouveau sélectionneur Hugo Bross pour la double confrontation face à l’Afrique du Sud.

Prêté avec option d’achat à West Ham par le Fc Barcelone, Alexandre Song n’a plus rejoué avec son club depuis plusieurs journées. « J’ai été prêté et l’option d’achat sera automatique si je dispute 15 matches avec West Ham. Mais depuis que j’ai atteint la barre des 10 matches, je suis confiné au banc de touche et cela ne me plaît pas », s’est encore alarmé le joueur. Barré en club et fâché avec la sélection, Song traverse un trou noir dans sa carrière mais se dit prêt à rebondir, parce qu’il reste un « compétiteur ».

 

camernews-Alexandre-Song

camernews-Alexandre-Song