camernews-lionnes

Lionnes Indomptables : Huit types de primes attendues

Lionnes Indomptables : Huit types de primes attendues

Toute l’équipe a fait le voyage retour pour atterrir à l’aéroport international de Douala ce lundi à 11h40 par le vol Kenya Airways KQ590. Au bas de la passerelle, Joseph Beti Assomo, le gouverneur de la région du Littoral et ses collaborateurs. Adoum Garoua et Joseph Owona vont emprunter leurs véhicules personnels pendant que le reste de la délégation va trouver un bus d’une compagnie de transport interurbain affrété pour le voyage sur Yaoundé.

Où est passé le bus des Lions ? Une source a indiqué que dès lors que les Lionnes n’ont pas remporté le trophée de la CAN, ce n’est pas nécessaire de déplacer le bus des Lions Indomptables, garé au parking de la Fécafoot, pour aller chercher cette équipe.

Là où les Lionnes sont de plus en plus choquées, c’est que personne ne leur a dit ce dont elles auront droit en termes de primes. Mais, elles ont déjà fait les comptes concernant les types de primes qui devront leur être payées.

Il y a la prime de qualification. « Nous avons joué le dernier match qualificatif à Yaoundé contre le Sénégal lorsque tout le monde était au Brésil. Et on nous avait demandé d’attendre le retour des responsables à la fin de la Coupe du Monde. Nous avions fait alors confiance », explique l’une d’entre elles.

Les primes olympiques concernent celles de toute la période de préparation jusqu’à la compétition. Généralement, cette prime est de 5000F par personne pour chaque journée passée en sélection.

Chez les professionnelles, il sera question de payer les manques à gagner. Il s’agit du montant équivalent au salaire de chacune en club. Les clubs employeurs avaient bien précisé que la Can de football féminin, ne se disputant pas à une période Fifa, les salaires du mois d’octobre des joueuses arrivées en sélection devaient être supportés par leur pays.

A côté de cela, il y a la prime de participation, comme on le fait souvent avec les Lions de la sélection A (qui avait perçu chacun plus de 56 millions en espèce sonnante et trébuchante avant d’interrompre leur grève et partir au Brésil).

Ensuite, il y a la prime de match gagné du premier tour, de la demi-finale.

La prime de podium, puisque les Lionnes sont revenues avec la médaille d’argent.

Et enfin la prime de qualification pour la Coupe du Monde.

Des sources indiquent que les primes devaient être payées aux Lionnes tard dans la nuit du lundi au mardi à l’hôtel Mont Fébé où elles ont été logées à leur arrivée.

 

camernews-lionnes

camernews-lionnes