L’Indien Bajaj développera au moins vingt ateliers de mécanique au Cameroun

Selon K.S. Grihapathy, Vice-président pour l’Afrique de Bajaj, cette firme indienne ambitionne de «développer au moins 20 ateliers de mécanique au Cameroun» sur le court terme. «Nous souhaitons former les techniciens, renforcer leurs capacités, faire d’eux les meilleurs mécaniciens du pays. Ainsi, ils pourront créer des emplois», a-t-il précisé.

Ce responsable du producteur indien d’engins à deux et trois roues a fait cette annonce à Douala, la capitale camerounaise. C’était au cours d’une récente cérémonie de présentation d’une nouvelle gamme de motos plus performantes et mieux adaptées aux besoins des populations.

Pour écouler ces produits sur le marché camerounais, Bajaj s’est attaché les services de Deelite. «Nous avons accepté de commercialiser les produits Bajaj parce que nous pensons que le retour sur investissement pour un client est meilleur qu’ailleurs», a précisé Rakesh Panjabi, le directeur général de cette entreprise.