Limbé : un contexte sécuritaire apeurant

La cité balnéaire de la région du Sud-Ouest, ville où a été érigé un magnifique stade Omnisports a été le théâtre des situations apeurantes depuis le début de la semaine. Certains matchs de Ligue s’y jouent désormais avec l’indisponibilité des terrains de Douala. Mais les tensions politiques rendent tout déplacement dans cette zone difficiles. Pour Coton Sport de Garoua et Avion FC du Nkam qui devraient s’affronter ce mercredi au Centenary Stadium

Le contexte dans lequel le match devait se jouer était véritablement préoccupant. La région, étant aux proies à l’insurrection armée des séparatistes anglophone qui réclament leur indépendance du bloc francophone, vit depuis lundi sous l’appel du Ghost Town (Villes mortes) lancé par les indépendantistes. Depuis deux jours donc, des groupes armés font des incursions dans des villes pour s’assurer du respect de leur mot d’ordre.

Les deux clubs, qui avaient rendez-vous au Centenary Stadium pour leur match de Ligue 1 devaient donc s’assurer de bénéficier de la protection des forces de l’ordre pour circuler et vaquer à leur quotidien. Ce n’est clairement pas une situation qu’on devrait faire vivre aux jeunes joueurs de la République.

Et puisque les positions des parties ne bougent pas, on peut logiquement s’interroger ce qui arrivera à la CAN 2021, que le Cameroun va organiser, si le risque sécuritaire ne s’est pas résorbé.

Deux ans c’est loin, mais c’est à jamais très proche.