camernews-racing

Ligue 2 : Racing, tout puissant ?

Ligue 2 : Racing, tout puissant ?

10 victoires, 4 nuls et 2 défaites. C’est le bilan de la phase aller de Racing de Bafoussam. Le Tout puissant de l’Ouest (Tpo) a dominé la première phase du championnat et reste leader avec 34 points. Promu cette saison en Ligue 2, le club qui a évolué pendant quatorze ans en ligue régionale est de retour.

Les poulains de Ndjé Baba qui ambitionnent monter en Ligue 1 la saison prochaine, font bonne impression malgré les primes et des salaires impayés. Mais grâce à Nyuwou Aboubakar meilleur buteur du club et de la ligue avec 7 buts, le Tpo a des arguments pour finir en tête et accéder en Ligue 1. Mais ça ne sera pas tache facile face à ses challengers directs que sont Eding Sport et Aigle royale de la Menoua. Distancés de 4 points par le leader, ces deux clubs qui totalisent autant de victoires (9), de défaites (4) que de nuls (3) ont terminé au poduim au terme de ladite phase, sont des serieux candidats au titre. Mais au dehors du trio de tete, Douala Athletic, ex pensionnaire de Ligue 1, Feutcheu Fc et As Matelots, vieux routiers de la Ligue 2 risquent fortement concurrencer le Tpo en phase retour. Ce d’autant plus que comme en Ligue 1, l’écart entre les équipes du haut du tableau et celles du milieu reste serré. Toute chose qui entretiendra le suspense jusqu’à l’issue de la compétition.

Pour le reste, les promus As Etoa Meki (10ème), Colombe du Dja et Lobo (11ème) ou Dynamic of Buéa (13ème) pourront assurer leur maintenir s’ils continuent en retour dans la même dynamique de la phase aller, malgré le manque d’expérience dont ils ont fait montre. En revanche, Dynamo de Douala (14ème) qui s’enfonce dans les profondeurs du classement, risque s’y maintenir si rien n’est fait au niveau du staff pour booster le moral des joueurs. Idem pour le trio des relégables dont les promus As Belabo (15ème), Ngoketoundjia Fc (16ème) et le lanterne rouge Scorpion Fc de Mbe. Mais d’ici la fin de la saison, les rencontres et les enjeux peuvent modifier les positions des équipes qui paraissent figées pour l’instant.

Frédéric Nonos

 

camernews-racing

camernews-racing