camernews-ligue2

Ligue 2 : Racing s’impose dans la douleur à Bafoussam (1-0)

Ligue 2 : Racing s’impose dans la douleur à Bafoussam (1-0)

« Entrez vite prendre vos 3-0 ». Ce propos lancé laconiquement par un supporter accoutré de rouge et de blanc, ce samedi 11 juillet 2015, lorsque les joueurs de As Belabo foulent l’ère de jeu de la cuvette de Bamendzi pour affronter le Racing local, en match comptant pour la 23ème journée du championnat national Ligue 2, traduit quelque peu la sérénité qui régnait dans la famille des supporters du Tpo.

Mais au fil des minutes après le coup d’envoi de la rencontre, ils vont peu à peu se rétracter. Car dès les premiers instants, c’est l’avant-dernier du championnat (après 22 journées), qui se montre plus créatif. A l’instar de son milieu de terrain Mekinda dont les relances sont difficilement repoussées par la charnière défensive du Racing. Après avoir subi, les joueurs du Tpo se réveillent. Mais leurs offensives sont moroses. Notamment, celle menée par Mengué qui venait de subtiliser la balle à Monthé, son vis-à-vis. Seulement son centre parti du flanc droit, est gâché par une tête mal ajustée de Nyuwou (10ème). L’équipe de Belabo traverse une période tumultueuse peu avant la demi-heure de jeu. Dans l’une de ses sorties aériennes, le dernier rempart de cette équipe se blesse et est contraint à abandonner ses coéquipiers. Mais ceux-ci ne vont pas baisser les bras. Itoé Michel, le gardien remplaçant de cette équipe va, dès ses premières prises de balle, se montrer rassurant. Les joueurs de champ se remettent en confiance et impose une résistance musclée au Tpo. Malgré l’entrée de Tagne dans le temps additionnel, l’attaque des rouge et blanc restera muette jusqu’à la fin de la première manche.

JPEG - 265.1 ko
JPEG - 343.4 ko

A la reprise, Jean Yéréma injecte encore du sang neuf, en faisant entrer tour à tour Kom et Basseleck. Des entrées qui vont décrisper la machine offensive du Racing. C’est même l’un d’eux qui délivrera le public dont l’anxiété se lisait sur les visages. Jusque-là habitué à conclure les passes de ses coéquipiers, Nyuwou se mue en passeur. Après un amorti de balle de la poitrine, il trouve en profondeur Kom qui la catapulte dans la cage de As Belabo (72ème). Mais avant, c’est l’équipe de l’Est qui avait l’opportunité d’ouvrir la marque par l’entremise de Foka. L’une de ses puissantes frappes est repoussée in extremis en corner, d’une jolie claquette, par Essambé (69ème). Dans les dernières minutes de la rencontre, Racing voit son camp assiégé. Tous repliés en défense, ses joueurs permettent néanmoins de préserver l’essentiel jusqu’au coup de sifflet final.

Une bouffée d’oxygène pour un Racing qui courait désespérément après une victoire, depuis les quatre dernières journées du championnat.

Gaël Tadj

Composition des équipes

- Racing de Bafoussam : 1-Essambé ; 14- Dogo ; 12- Nya ; 13- Kamgang ; 2- Mengue ; 10- Enobi ; 8- Fotué (11-Basseleck, 64ème) ; 7- Godstine (4-Tagne, 45+2) ; 17- Onouad (15- Kom, 48ème) ; 9- Nyuwou ; 18- Tchékoulong. Entraineur : Jean Yéréma

- As Belabo : 1-Mbongang (16- Itoé Michel, 27ème) ; 18- Pem (6- Noubissi, 57ème) ; 13- Mvogo ; 5- Ndongo ; 27- Seukap ; 7- Mbongo (10- Ngoumou, 72ème) ; 22- Monthé ; 8- Mekinda ; 2-Etélé ; 14- Essola ; 11- Foka. Entraineur : Henry Baroung


Réactions

JPEG - 240.4 ko

Kom, buteur Racing « je me suis dit que c’était l’occasion de donner trois points à mon équipe »

- Racing a gagné difficilement. Vous avez douté à un certain moment ?

Non ! Lorsque nous jouons à domicile, nous nous mettons dans la tête que c’est trois points engrangés.

- Lorsque vous avez cette balle décisive, qu’est-ce vous vous dites ?

Dans ma tête je me suis dit que c’était l’occasion de donner trois points à mon équipe. Dieu merci, c’est ce que j’ai fait.

- La suite du championnat comment vous l’entrevoyez ?

Nous nous déplaçons lors de la prochaine journée du championnat à Bamenda. Nous comptons revenir avec la victoire.

- Est-ce que vous bénéficiez de tous les moyens dont vous avez besoin ?

Sur le plan financier, je pense que les dirigeants du Racing mettent à notre disposition tout ce qu’il faut. Avant ce n’était pas le cas, mais maintenant, je pense que tout va bien.

JPEG - 267.8 ko

Henry Baroung, coach As Belabo « nous avons manqué de concentration dès l’entame de la deuxième partie »

- Vous avez craqué après avoir fait paniquer le Racing. Qu’est-ce qui n’a pas marché ?

Je crois que nous avons manqué de concentration dès l’entame de la deuxième partie, et nous avons aussi été endommagé par les multiples blessures de nos joueurs. Voilà les raisons principales de cette contre-performance.

- La sortie de votre gardien titulaire y est pour quelque chose ?

Oui ! ça beaucoup joué, puisqu’on était obligé de faire des remplacements qu’on n’attendait pas.

- Et la suite du championnat ?

Nous allons continuer à travailler.

- Et l’objectif ?

Se maintenir. Nous allons nous battre pour nous maintenir.

- Avez-vous les moyens ?

Les moyens humains, oui ! Pour ce qui est des moyens matériel et financier, je crois que c’est où il faut encore chercher.

 

camernews-ligue2

camernews-ligue2