camernews-coton

Ligue 1 : Coton, champion de la phase aller

Ligue 1 : Coton, champion de la phase aller

Coton sport file-t-il vers son 14ème titre ? Très tôt pour l’affirmer. Mais les Gambara affichent cette ambition au regard de leur parcours en phase aller. Avec 33 points pour 9 victoires (en attendant l’homologation de sa victoire sur tapis vert après le forfait de Tonnerre à la 16ème journée), 6 nuls et 1 défaite, Coton sport de Garoua arrache le titre honorifique de champion de la phase aller.

Le champion du Cameroun reste leader, en dépit de l’unique défaite concédée contre son dauphin Botafogo (1-2) lundi, 1er juin à Douala. Avec 23 buts marqués contre 11 encaissés, les Cotonculteurs possèdent la meilleure attaque avec 12 buts de plus. Mais d’après des observateurs, Coton sport semble moins flamboyant que les saisons précédentes, si l’on s’en tient à son élimination prématurée en Ligue africaine de champions et des nuls en championnat contre des adversaires de faible acabit. Faux ! Rétorque Didier Gomes Da Rosa qui trouve que son équipe a retrouvé son niveau des saisons antérieures. L’entraineur français de Coton note qu’en dépit de l’élimination prématurée en Ligue des champions, son équipe a retrouvé du rythme, de la cohésion et est déterminée à conserver son titre au terme de la saison.

Enjeux

Un titre également convoité par son dauphin Botafogo de Douala. Après sa victoire à la dernière journée de ladite phase, le promu revient à 4 points du leader. L’équipe de Laurent Djam est la révélation de la saison avec 8 victoires, 5 nuls et 4 défaites. Mais News Stars de Douala n’a pas dit son dernier mot dans cette course au titre. 3ème au terme de cette phase aller, les poulains d’Anicet Mbarga Foe qui totalisent autant de victoires que Botafogo sont à l’affut du moindre faux pas de ses devanciers. Quid de Young Sports Academy, du promu Lion blessé de Fotouni, leader pendant sept journées, ou de Panthère sportive du Ndé. Classés respectivement 4ème, 5ème et 6ème, ces trois clubs restent tout aussi en course pour le titre. Tout comme Dragon de Yaoundé avec 27 points qui pointe à la 7ème place. Le titre reste également à la portée des Astres, Union et Bamboutos, respectivement 8ème, 9ème et 10ème. D’autant plus que l’écart entre les équipes du haut de tableau et celles du milieu est très serré. La phase retour promet donc de chaudes empoignades entre le haut et le milieu de tableau.

Même si le titre n’est pas loin de portée pour Apejes (11ème) et Unisport (12ème), il semble illusoire pour Cosmos (13ème), Fovu (14ème) et Ums (15ème) au vu de leur prestation en dent-de-scie et l’instabilité de leur encadrement technique. L’exemple de Cosmos de Bafia, vice-champion la saison dernière inquiète les responsables dudit club qui n’envisagent que le maintien après une phase aller catastrophique, ponctuée par 10 défaites, 6 victoires et 1 nul. Dans le bas du tableau en revanche, Canon, Njalla Quan et Tonnerre, lanterne rouge, semblent pour l’instant condamnés. Mais la phase retour réservera assurément des surprises.

Frédéric Nonos

 

camernews-coton

camernews-coton