L’hôpital de Bonassama parmi les 1ères structures de santé en Afrique à adopter l’intelligence artificielle pour améliorer les soins

Sophia Genetics, leader mondial de la médecine basée sur les données, a dévoilé ce 24 mars 2017 à Phœnix, aux Etats-Unis, la liste des hôpitaux africains utilisant Sophia, un instrument d’intelligence artificielle développée par l’entreprise, afin d’améliorer le diagnostic et les soins des patients.

Sur les sept formations sanitaires africaines citées, cinq sont marocaines, les deux autres sont sud-africaine et camerounaise. Il s’agit, pour le Cameroun, de l’hôpital de district de Bonassama, formation sanitaire publique située dans la ville de Douala, la capitale économique du pays.

«En rejoignant notre communauté, les hôpitaux africains font tomber les barrières technologiques qui empêchaient leurs patients de bénéficier du même standard de tests génomiques que ceux des meilleurs centres médicaux en Europe et aux Etats-Unis, par exemple. C’est une magnifique histoire d’accessibilité, de démocratisation et d’espoir.», a indiqué Jurgi Camblong, CEO et cofondateur de Sophia Genetics.