camernews-onep

L’Etat notifie à la société marocaine ONEP, le non renouvellement de son contrat d’affermage sur l’eau potable

L’Etat notifie à la société marocaine ONEP, le non renouvellement de son contrat d’affermage sur l’eau potable

Le ministre camerounais de l’Energie et de l’Eau, Basile Atangana Kouna, vient d’annoncer officiellement au consortium formé par les sociétés marocaines Onep, MedZ, Delta Holding et le cabinet conseil en travaux publics Ingema, le non renouvellement de son contrat d’affermage du service public de l’eau potable dans le pays, qui arrivera à échéance en 2018.

Par correspondance datée du 3 août 2016, et répondant à une «demande qui a été introduite par la Camerounaise des eaux (entreprise mise en place pour exécuter ce contrat d’affermage, Ndlr)», apprend-on, ce membre du gouvernement camerounais précise au DG de la CDE, que « sur les très hautes instructions de la hiérarchie, ledit contrat ne sera pas renouvelé à son terme. La présente valant notification formelle de la réponse de l’autorité affermante».

L’on se souvient que le 14 avril 2016, la presse camerounaise avait révélé le contenu d’une correspondance du secrétaire général de la présidence de la République, datée du 28 mars 2016, dans laquelle Ferdinand Ngoh Ngoh répercutait au Premier ministre, l’instruction du chef de l’Etat camerounais, Paul Biya, qui ne souhaitait pas que ce contrat soit renouvelé. Ce dernier, révélait la correspondance, préconisait le remplacement du consortium marocain par une autre société, y compris une entité à capitaux entièrement publics.

 

camernews-onep

camernews-onep