L’essentiel de l’actualité internationale du 13 au 19 juin 2015

Une nouvelle fusillade à Charleston. Une nouvelle journée meurtrière au Yémen. La démission du gouvernement palestinien. L’épidémie de coronavirus en Corée du Sud et le premier cas déclaré en Thaïlande. Le rejet de la réforme électorale par le Parlement Hong Kong. Le mur anti-immigration de la Hongrie. Ou encore, l’accord de libre-échange économique entre l’Australie et la Chine. C’est le rattrapage de l’actualité internationale de la semaine.

Nouvelle fusillade meurtrière aux États-Unis. Un tireur a ouvert le feu dans une église de la communauté noire de Charleston, en Caroline du sud, faisant neuf morts. L’auteur présumé du massacre, Dylann Roof, un jeune homme blanc de 21 ans, a été arrêté hier.

Depuis presque deux semaines, une chasse à l’homme spectaculaire se déroule aux États-Unis. Deux prisonniers du centre pénitentiaire de haute sécurité de l’État de New York, David Sweat et Richard Matt, sont toujours activement recherchés. Ils ont réussi à s’évader grâce à l’aide d’une employée de la prison, Joyce Mitchell. Elle a été arrêtée la semaine dernière et incarcérée. Les recherches se poursuivent 24 heures sur 24 et ont été étendues au Canada voisin, et les effectifs sur le terrain sont passés de 600 à 800 personnes.

Aux États-Unis, le Sénat a voté l’abolition de la torture pendant les interrogatoires. La mesure ne sera effective que lorsque la loi de défense nationale 2016 (National Defense Authorization Act) sera définitivement adoptée.

Et de trois. Depuis ce week-end, les déclarations se succèdent aux États-Unis. Samedi, c’est Hillary Clinton qui a ouvert le bal en annonçant officiellement sa candidature aux primaires démocrates en vue des élections présidentielles américaines de 2016. Puis, côté républicains, ce sont Jeb Bush, lundi, et Donald Trump, hier, qui se sont lancés dans la course à l’investiture.

Aux États-Unis, un jeune homme de 21 ans se réclamant du groupe djihadiste Etat islamique a tenté de poignarder un agent du FBI lors d’une perquisition à son domicile. Il a été arrêté. Le week-end dernier, deux complices de cet homme avaient également été arrêtés pour avoir tenté d’attaquer un policier avec un couteau.

Nouvelle journée meurtrière au Yémen. Une trentaine de personnes a été tuée dans des attentats à la voiture piégée à Sanaa. Les attaques ont visé des mosquées et la maison d’un responsable de la rébellion. Les attentats ont été revendiqués par le groupe Etat Islamique.

Nasser al-Wahishi, le chef d’Al-Qaida au Yémen, est mort dans une attaque de drone.

En Libye, le chef djihadiste Mokhtar Belmokhtar est probablement mort dans un raid mené par l’armée américaine. Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a confirmé l’information estimant c’était “très probable, mais (…) pas encore certain”.

Au Tchad, un double attentat contre le commissariat central et l’école de police a fait au moins 33 morts à N’Djamena. En représailles, l’armée tchadienne a pilonné des positions de Boko Haram au Nigéria.

Le Burundi a fait un pas en avant. Le pays a accepté les propositions du conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine, mais sous certaines conditions. Le gouvernement s’est dit prêt à travailler avec les observateurs des droits de l’homme et les experts militaires à partir du moment où serait précisé “les pays d’où proviendraient ces experts militaires, leur nombre, le mandat précis qu’ils auront”. En revanche, le Burundi ne veut pas toucher au calendrier électoral.

En Egypte, 165 détenus ont été graciés, dont le blogueur Alaa Abdel Fattah. Ils avaient été arrêtés lors de manifestations illégales.

En Egypte, la justice a confirmé la condamnation à mort de l’ancien président déchu Mohamed Morsi.

Disparition. En Turquie, l’ancien président et Premier ministre Süleyman Demirel est mort ce mercredi à l’âge de 90 ans à Ankara.

En Tunisie, un accident entre un train et un camion a fait dix-sept morts et 70 blessées à El Fahes, à une soixantaine de kilomètres au sud de Tunis.

L’union nationale n’aura pas duré en Palestine. Mercredi, le Premier ministre Rami Hamdallah a présenté la démission de son gouvernement. Le président Mahmoud Abbas l’a chargé d’en former un nouveau. Il devra composer avec toutes les formations, y compris avec le Hamas qui contrôle la bande de Gaza.

L’Afrique du Sud se prépare-t-elle à se désengager de la Cour pénale internationale (CPI) ? Omar el-Béchir, le président soudanais est en fuite. Il a quitté sans encombre l’Afrique du Sud avant la fin du sommet de l’Union Africaine qui se tenait à Johannesburg cette semaine, alors même que la Haute cour de Pretoria avait interdit son départ, en attendant une décision de justice sur son éventuelle arrestation.

L’épidémie du au coronavirus a fait 23 morts en Corée du Sud. Le premier cas a été diagnostiqué le 20 mai dernier sur un patient qui revenait d’Arabie saoudite, pays dans lequel le virus a déjà fait plus de 400 victimes. Hier, un premier cas a également été déclaré en Thaïlande. L’OMS en a profité pour tirer la sonnette d’alarme affirmant qu’il existait un réel “manque de connaissances” des personnels de santé et du grand public sur le coronavirus. D’autant que le risque se rapproche. En Allemagne, un patient est mort au début du mois. Il aurait contracté le virus alors qu’il séjournait aux Émirats arabes unis.

Hier, à Hong Kong, le Parlement a rejeté le projet controversé de réforme électorale soutenu par Pékin qui avait donné naissance au “Mouvement des parapluies”.

Deux experts d’Amnesty International, la ressortissante belge Irem Arf et le Britannique John Dalhuisen, ont été expulsé du Maroc alors qu’ils menaient une enquête de terrain sur le droit des migrants et des demandeurs d’asile dans le pays. Le ministère de l’intérieur marocain s’est défendu en accusant l’ONG de ne pas avoir demandé “une autorisation préalable”. Amnesty International, de son côté, assure reçu des assurances écrites et verbales autorisant la visite.

Face à l’afflux de migrants, la Hongrie a annoncé la fermeture de sa frontière avec la Serbie et la construction d’une clôture de 4 mètres de haut sur les 175 km de frontière entre les deux pays. Le nombre de réfugiés entrant en Hongrie a bondi de 2.000 migrants en 2012 à 54.000 depuis janvier dernier. Côté serbe, le Premier ministre s’est dit “surpris et choquée”.

C’est une première ! Le Vatican a annoncé que l’ancien archevêque polonais, Józef Wesolowski, accusé de viols sur mineurs en République dominicaine où il était ambassadeur pour le Saint-Siège, serait jugé à partir du 11 juillet prochain. Ce procès se tiendra au Vatican dans le petit tribunal situé derrière la basilique Saint-Pierre. En parallèle, le pape François a accepté la démission de deux évêques américains qui avaient fermé les yeux sur des actes de pédophilie.

La Grèce va-t-elle pouvoir rembourser sa dette ? Devant l’échec des négociations, l’Union européenne se prépare à un défaut de paiement, qui pourrait déboucher sur une sortie de la Grèce de la zone euro. Hier, devant l’absence d’accord à l’Eurogroupe, l’UE a donné au pays trois jours supplémentaires. Un accord doit être présenté ce lundi lors du sommet de la zone euro qui se tiendra à Bruxelles.

Il aura fallu dix ans de négociations. Mercredi, l’Australie et la Chine ont signé un accord de libre-échange économique qui prévoit l’abolition des droits de douanes entre les deux pays. 85 % des biens exportés d’Australie vers la Chine seront exemptés de droits de douanes. L’Australie de son côté supprimera ses droits de douanes sur l’électronique et l’électroménager. Mais surtout, les investissements chinois jusqu’à un milliards de dollars seront autorisés sans feu vert préalable du conseil de surveillance des investissements étrangers.

Au Canada, des pirates informatiques ont paralysé mercredi, pendant quelques heures, plusieurs sites gouvernementaux, comme ceux du Sénat, du ministère de l’Industrie, ou encore des services aux citoyens. Une cyberattaque revendiquée par le groupe Anonymous pour protester contre la nouvelle loi antiterroriste qui accroît significativement les pouvoirs des services secrets.

En Géorgie, à la suite des inondations qui ont endommagé le jardin zoologique de Tbilissi, les responsables du zoo ont assuré que tous les félins qui s’étaient enfuis avaient été retrouvés morts. Or, les policiers ont abattu un tigre après qu’il ait attaqué un homme. Ce dernier est mort, succombant à ses blessures à l’hôpital. Les intempéries du week-end dernier ont décimé plus de la moitié des animaux du parc.

Le monde du football va devoir se montrer patient. Michael Lauber, le procureur général de la Confédération helvétique, a prévenu que l’enquête sur l’attribution des Coupes du monde à la Russie et au Qatar serait “longue et difficile”. Pour prouver le blanchiment d’argent, les enquêteurs doivent analyser d’importantes données informatiques. Michael Lauber a également dit qu’il n’excluait pas d’auditionner le président démissionnaire de la FIFA, Joseph Blatter, ainsi que Jérôme Valcke, son secrétaire général.