les vacanciers luttent contre le Sida

La campagne Vacances sans Sida a débuté vendredi 29 juillet dernier, sous la tutelle d’André Mama Fouda, ministre de la santé publique. Jusqu’au 22 aout, 628 pairs éducateurs se déploieront dans les rues pour sensibiliser les jeunes sur l’importance de la maitrise de son statut sérologique, l’utilisation correcte du préservatif (masculin comme féminin), et donneront des conseils pour éviter les comportements dits à risque.

Le thème de cette année, « Les go disent stop », est le même que celui de l’année dernière. Comme pour accentuer la sensibilisation auprès des femmes et jeunes filles, les plus vulnérables face au Vih/Sida. 70% des pairs éducateurs sont en effet des femmes.

Pour cette 14ème édition de Vacances sans Sida, 700.000 jeunes scolaires, universitaires et sans emplois sont ciblés sur l’étendue du territoire. 50.000 kits et tests de dépistage ont été rendus disponibles par le Comité national de lutte contre le sida (CNLS), qui accompagnera les pairs-éducateurs par des unités mobiles de dépistage gratuit, volontaire et anonyme.

Lors de la précédente campagne Vacances Sans Sida au Cameroun, en 2015, plus de 35.000 jeunes ont été dépistés au niveau national, dont 54% étaient des femmes et 46% des hommes. Le taux de séropositivité a été évalué à 2,44% dans la population dépistée, avec une proportion des femmes séropositives de 52,3% dans cet échantillon contre 47,6% pour les hommes. Environ 1,5 million de jeunes ont été touchés par la campagne, plus de 125.000 préservatifs masculins ont été distribués, ainsi que 13.000 préservatifs féminins.