camernews-Port-de-Douala

Les premières marchandises éligibles au régime préférentiel de l’ape débarquées au port de Douala

Les premières marchandises éligibles au régime préférentiel de l’ape débarquées au port de Douala

Huit cargaisons de marchandises en provenance de l’Union Européenne viennent d’être validées par le système attestant de leur éligibilité au régime préférentiel des Accords de Partenariat Economique (APE).

LUnionEuropéenne en signant un décret portant sur les règles d’origine applicables aux produits en provenance de l?Union européenne, le Président de la république, Paul Biya, a fait sauter le dernier verrou pour le déclenchement du processus du démantèlement tarifaire au Cameroun, dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord de partenariat économique (Ape) intérimaire signé entre le Cameroun et l?Union européenne.

A la faveur de ce décret présidentiel donc, les produits du premier groupe (machines industrielles et de haute technologie, comme les turbines, les grues, les machines à coudre, à scier, les ordinateurs ; mais aussi des produits de première nécessité comme les médicaments, les appareils médicaux, les produits chimiques de base) importés de l’espace UE entreront sur le territoire camerounais avec un abattement des tarifs douaniers de 25%, a-t-on appris.

C’est ainsi que huit cargaisons de marchandises en provenance de l?Union européenne viennent d’être validées par le système attestant de leur éligibilité au régime préférentiel des Ape, selon Fongod Edwin Nuvaga, le directeur général des Douanes du Cameroun. Ces marchandises ont donc bénéficié d’un abattement de 25% sur les droits de douane, révèle investir au Cameroun.

Le magazine économique rappelle que suite à leur entrée en vigueur au Cameroun depuis le 4 août 2016, l’Ape signé entre le Cameroun et le l’UE en janvier 2009 vise à créer, à terme, «une zone de libre-échange entre les deux parties». Pour ce faire, «un premier groupe de marchandises, constitué principalement d’équipements industriels, bénéficiera d’un abattement de 25% sur les tarifs douaniers, chaque année à compter du 4 août 2016, de manière à atteindre un taux de zéro pour cent sur quatre ans».

 

camernews-Port-de-Douala

camernews-Port-de-Douala