Les opérations de manutention du Port de Kribi seront assurées par des PME camerounaises

C’était en présence d’une part du Directeur Général du Port de Kribi, Patrice Melom et le Groupement KPMO (Kribi Polyvalent Multiple Operators).

Le contrat qui lie les deux parties est d’une durée de deux ans. Et ce contrat est conforme à la prescription du président qui stipule qu’en cas de défaillance d’un opérateur qui détient la concession sur un terminal, l’autorité portuaire devrait prendre en charge l’exploitation pendant une période transitoire.

Bien plus, c’est dans le cadre d’une gestion que cet accord a été signé. “Nous sommes avec KPMO dans le cadre d’une gestion indirecte”, a déclaré le directeur qui explique que pendant cette période transitoire, le port gèrera le terminal lui-même mais pourra sous-traiter une autre entreprise.

Rappelons que KPMO faisait partie du consortium dirigé par les français Necotrans qui avait été choisi le 26 août 2015, par le Cameroun pour un accord de partenariat dans le cadre de la maintenance et de la gestion du terminal multifonctionnel du port de Kribi. Sauf qu’en janvier 2018, cependant, le pays a déclaré l’échec de Necotrans, au profit du consortium Bolloré.