camernews-Volker-Finke

LES EXPÉRIMENTATIONS HASARDEUSES DE M. FINKE AVEC LES LIONS INDOMPTABLES DU CAMEROUN

LES EXPÉRIMENTATIONS HASARDEUSES DE M. FINKE AVEC LES LIONS INDOMPTABLES DU CAMEROUN

Faut-il que les Lions encaissent un carton pour qu’on consente enfin à écarter M. Finke de l’équipe nationale où il n’a rien prouvé? Ce monsieur est allé en Coupe d’Afrique pour faire des expériences.

Quelques joueurs alignés en Guinée Équatoriale doivent être surpris eux-mêmes de se retrouver là. Les Kom, Guihiota, Salli, Loe, Etoundi ne sont guère des habitués dans les rangs des Lions indomptables. On peut se demander à quoi servaient les matchs amicaux si les essais doivent se faire durant les rencontres de compétition. M. Finke est brouillon et tatillon comme il l’a assez démontré à la coupe du monde brésilienne ou ailleurs.

Certes à décharge, notre équipe manque cruellement de talents mais d’où vient-il qu’il se prive d’un Njie Clinton, feu follet particulièrement précieux lors des éliminatoires? Comment comprendre qu’il reconduise une ligue d’attaque aux dents de lait avec Aboubakar prince de la maladresse qui a le culot d’arborer le maillot numéro 10! Et Choupo Moting si effacé et se perdant dans des dribbles stériles? Contre la Guinée, une équipe qu’on croyait à notre portée, les Lions ont fait illusion pendant 20 minutes. Le temps de m arquer par Moukandjo, un but assez chanceux. Après, cela a été du hourra football. Les Guinéens ont eu les occasions de but les plus franches et on doit une fière chandelle au jeune gardien de buts Ondoua. Et à l’arbitre qui a fermé les yeux sur penalty évident contre les Lions. Lors du prochain match contre la Côte d’Ivoire, il ne faudra pas se louper. C’est pile ou face. On ne pourra plus se satisfaire d’un match nul.

Cameroun-Côte d’Ivoire et Guinée-Mali sont deux véritables finales. Les Lions devront éviter le péché de la suffisance en pensant au score de 4 buts à 1 infligé à la Côte d’Ivoire lors des matchs éliminatoires. La Côte d’Ivoire sait qu’elle n’aura pas une autre chance.

Deux fois déjà elle a été menée au score pendant cette CAN égalisant de justesse.

Cette fois, un simple match nul risque de ne pas suffire à la qualifier pour le second tour. Cameroun et Côte d’Ivoire, un des deux géants sera sans doute éliminé. Si les lions devraient se retrouver dans cette funeste perspective, certains vous diraient que ce n’est qu’une équipe en reconstruction. Mais personne ne nous empêchera de croire que malgré tout, cette CAN semblait bien à la portée des Lions.

Quelqu’un l’a peut-être vite compris. Lui qui suggéra de rester optimiste . Car même les pires travers du football ont leur avantage. En prenant un des cauchemars du moment, la série de matches nuls, aux scores identiques (1-1) dans la poule D, celle du Cameroun, il y a quelque chose à craindre. Parait-il que ça commence à virer au film d’horreur dans ce groupe Vous ouvrez n’importe quel média, allez hop… Vous êtes sur de tomber sur un cours d’algèbre et/ ou d’arithmétique.

Soit c’est le Cameroun des Lions indomptables avec -2+2, soit c’est la Guinée de Ibrahima avec -2 + 2, soit c’est le Mali, parce que les gros oiseaux de ce pays ont aussi -2+ 2, soit c’est les pachydermes de Ouattara avec – 2+2.Ça donne le tournis. Il est vrai que depuis qu’il ya eu déflation de buts dans cette satanée poule D, les formules ont eu bien envie de changer elles-aussi. Parce Que si le Cameroun est auréolé 04 sacres continentaux, le pays de Ouattara, lui n’en a qu’un seul.

Alors seuls les Lions et les Eléphants sont favoris. Mais si le Mali et la Guinée sont en relation avec la Côte d’Ivoire, parce que frères d’Afrique de l’ouest, alors ça va mal se passer pour la bande à Volker Vinke. Cela s’appelle la transitivité la théorie des relations d’équivalence. On dit aussi que le Mali et la Guinée ne vont plus jouer à Malabo. On raconte déjà que 560 journalistes sur les 850 accrédités pour la Can 2015 sont déjà prêts à couvrir la rencontre entre le Cameroun et la Côte d’ivoire. Donc : en posant 850- 560, il nous reste 190 hommes de médias pour toutes les autres rencontres de la troisième journée. Soit 07 matches avec une moyenne de 17 journalistes par matches.

 

camernews-Volker-Finke

camernews-Volker-Finke