Les élections locales ne seront pas tenues cette année en Guinée Bissau

Le Secrétaire exécutif de la Commission nationale des élections (CNE), de Guinée Bissau, José Pedro Sambú, a déclaré jeudi qu’il ne sera pas possible de mener à bien les élections locales en Guinée-Bissau durant cette neuvième législature, précisant que ce scrutin devrait se tenir en 2018 en raison de la situation politique qui sévit dans le pays depuis plus de deux ans.Dans une déclaration à la presse à sa sortie de la rencontre avec le Président de la République, José Mario Vaz, le Secrétaire exécutif de la CNE a indiqué que la discussion a permis d’informer le président Vaz sur certains aspects liés au fonctionnement de la CNE et de lui remettre les  chronogrammes de la planification des activités électorales  de l’année prochaine.

« La CNE a son calendrier qui conduira à l’achèvement du processus électoral de 2014 avec l’incinération des bulletins de vote de ce scrutin.

Par ailleurs les délégués des différents comités régionaux des élections seront bientôt formés, a encore dit M. Sambu.

La Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a fait part mercredi, de sa profonde préoccupation au sujet de la persistance de la crise politique en Guinée-Bissau,du fait du non respect de l’Accord dit de Conakry qui recommande la nomination d’un Premier ministre de consensus.

«La CEDEAO exprime sa profonde préoccupation face à la persistance de l’impasse politique et institutionnelle en Guinée-Bissau,en dépit de la signature le 14 octobre 2016 de l’Accord de Conakry visant à trouver une solution durable à l’impasse politique prolongée dans le pays», indique un communiqué de l’organisation communautaire sous régionale.