Les dessous d’une richesse

Dans son roman « Vie cruelle », Alain Nyetem retrace les péripéties d’une jeune fille issue d’une famille pauvre.
« Vie cruelle » d’Alain Nyetem, et ce malgré la quasi similitude du titre du moins dans la résonance, n’a rien à voir avec « Ville cruelle » d’Eza Boto. Dans ce roman de 173 pages, l’auteur Alain Nyetem raconte l’histoire de Marga. Agée de 19 ans, elle ira en aventure à Bangos afin d’y trouver du travail. Il s’agit d’un pays fictif d’Afrique centrale à qui la découverte de l’or noir a fait prendre du galon. Seulement pour arriver à Bangos, la jeune fille a dû perdre son innocence au cours de son voyage à pirogue entre des voyageurs clandestins dans la soute à moteurs. Et le voyage, elle l’a vécu péniblement dans sa chair comme dans sa tête. A Bangos, elle prend ses quartiers à Newbili. Situé au cœur de ce pays, le coin est populeux. C’est ici que cohabitent Camerounais, Nigérians, Burkinabé, Maliens, Sénégalais, etc. La mésaventure de Marga y suit son cours. Elle est victime de viol, d’escroquerie, mais ne renonce pas, car comment rentrer au pays quand on est l’espoir d’une famille nombreuse et pauvre ? Comment rentrer lorsque l’on se souvient de la misère locale ? Alors qu’elle pensait atterrir au paradis, l’héroïne ira d’un malheur à un autre. L’Eldorado devient l’enfer.
Après une semaine passée à Bangos, Marga découvre qu’elle est enceinte. Employée dans un salon de coiffure où elle est payée 70 000 F le mois, c’est à peine qu’elle s’en sort. Et avec les appels incessants de sa mère Madame Michèle E. avec son lot de problèmes à résoudre, le personnage principal décide d’agrandir son champ d’action. C’est ainsi qu’elle va tour à tour travailler grâce à son amie Solange A. comme serveuse de nuit au Bahia Night Club avec un salaire de 150 000 F où elle se consacre également à la distribution de stupéfiants. Comme stripteaseuse aussi, elle fait la connaissance du Grand Mangali Mangoua, homme d’Etat qui lui accorde plusieurs faveurs. C’est dans le même cadre qu’elle rencontre Matéo, et avec lui la passion. De péripéties en péripéties, Marga est confrontée à un dilemme. Entre l’opulence et l’amour, que choisir ? Matéo son amoureux ou le riche héritier ? C’est la trame à découvrir.
Dans ce roman de six chapitres, Alain Nyetem retrace le quotidien de certains compatriotes à la recherche de l’Eldorado. Des éléments qui remettent au goût du jour la question du chômage et de la « pauvreté » dans nos sociétés.