camernews-assemblee-nationale

Les députés retrouvent le palais de Verre de Ngoa-Ekelle

Les députés retrouvent le palais de Verre de Ngoa-Ekelle

L’Assemblée nationale a fait sa toilette des grands jours pour accueillir, ce 12 novembre à 11h, l’ouverture de la troisième session ordinaire de l’année législative 2014. Comme de tradition, cette session est essentiellement consacrée, pendant un mois, à l’examen et au vote de la loi de finances pour l’exercice 2015. Hier à l’hémicycle, différents acteurs procédaient aux derniers réglages.

Les maintenanciers s’assuraient que les microphones, les casques, les pupitres d’interprétation et même les relais radios fonctionnement bien. Quant aux autres agents d’entretiens, pendant que les uns s’assuraient que le nom de chaque député est bien disposé sur sa place, d’autres balayaient et nettoyaient le tapis, les tables et les chaises. A certains endroits de l’édifice, des peintres étaient encore à l’œuvre. A la direction de la législation et des affaires linguistiques, on procédait à l’organisation matérielle avec le souci d’apprêter à temps les dossiers de séance et l’ensemble des documents liés aux procédures législatives. En outre, une source bien informée a rapporté que le secrétaire général, Victor Yene Ossomba, a tenu des réunions avec ses collaborateurs, en liaison avec le cabinet du président de l’Assemblée nationale, pour préparer la rentrée de ce jour et le bon déroulement de toute la session. Ont été passés en revus, selon notre source, les aspects liés à la logistique, à l’hébergement des députés et à la couverture médiatique. Le souci étant de mettre en place un environnement propice au travail des députés « car aucune session ne ressemble à une autre ». Du côté des députés, ils étaient déjà nombreux en mi-journée hier à s’installer à l’hôtel qui leur est dédié. La session de novembre, faut-il le rappeler, revêt une importance capitale pour tout le pays. Car c’est pendant cette période que l’exécutif soumet au parlement pour examen et vote le projet de loi de finances pour l’exercice suivant. Dans la circulaire relative à la préparation du budget de l’Etat pour l’exercice 2015, signée le 2 août dernier par le chef de l’Etat, il est indiqué qu’un taux de croissance du Produit intérieur brut (PIB) réel de l’ordre de 6,3% en moyenne est projeté entre 2015 et 2017. L’inflation, quant à elle, ne devrait pas dépasser la norme communautaire de 3% en raison de la poursuite par le gouvernement des actions de lutte contre la vie chère. L’objectif majeur demeure en 2015 l’accélération de la croissance économique pour la rendre plus forte, durable, inclusive et génératrice d’emplois, à travers notamment l’amélioration de la productivité, ainsi que la poursuite de la diversification de l’économie et des partenaires commerciaux du Cameroun.

 

camernews-assemblee-nationale

camernews-assemblee-nationale