LES CONCESSIONNAIRES DÉNONCENT LA VENTE INFORMELLE DES PNEUS

Fort de l’importation considérable de véhicules qui rentrent dans le sol camerounais, l’industrie et surtout le commerce de la pneumatique ont connu un taux d’augmentation de 7 %. Découverte d’un secteur fort rentable où tous les acteurs partent gagnants.

Le maillon (ou filon) le plus en vue de l’heure au Cameroun, c’est la vente de la pneumatique. S’il l’état des routes est à incriminer, ce serait donc de bonne augure car les pneus sont devenus la denrée la plus recherchée du circuit automobile dans les milieux urbains. Ce commerce occupe une très grande part du marché national et constitue l’une des premières ressources de l’économie de nationale soit ¼ du secteur automobile général. Avec la multiplication des brocantes  et autres pourvoyeurs indépendants,  ce business assez rentable avec environs 610 actifs dans ce secteurs pour la seule ville de Yaoundé. L’avantage est que ces hommes qui se spécialisent  dans la vente de pneus neufs ou de secondes mains bénéficient d’une réduction de 10% au niveau de la douane par la Loi de Finance 2011. Félicien Nyamekong, importateur privé de pneus explique : « cet avantage est effectif en raison du parc automobile est assez impressionnant au Cameroun qui ne cesse de s’accroitre surtout avec la venue de la nouvelle forme de vente et d’achat de véhicule que nous propose Carmudi.cm. Plus la demande est forte, plus nous importons ».

Camp Yabassi à Douala : la plaque tournante.

A Douala, le lieu-dit  Camp Yabassi est très réputé pour le commerce des articles de seconde main. Comme dans la majorité de quartiers de la ville, les propriétaires des véhicules ont de plus en plus la possibilité de se procurer, à moindre coût, un pneu de rechange pour leur voiture. Presque tous les produits des grands concessionnaires opérant dans le secteur de la pneumatique au monde s’y trouvent : Michelin de France ; Pirelli d’Italie ;Bridgestone du Japon, GoodYear et Dunlop des Etats-Unis ; Continental d’Allemagne, pour ne citer que ceux-là. Ils y sont exposés sans tenir compte de la concurrence qu’ils se livrent sur le marché international. Ainsi, par le nombre et la taille de leurs entrepôts, les vendeurs des pneus dits d’occasion gagnent chaque jour du terrain. Cette percée est confortée par la crise économique. L’on parle de 8 pneus vendus en moyenne chaque heure.

Le rapport qualité-prix

Les raisons qui motivent et fructifient cette activité  d’après l’avis d’un vendeur:lerapport qualité-prix qui a de quoi rendre envieux les concessionnaires ou maisons spécialisées vendant des pneus neuf. La disponibilité du produit et sa qualité sont garanties de par l’étendue du marché des véhicules d’occasion en Europe mais surtout la réglementation appliquée à la lettre qui fait par exemple qu’il n’y a presque aucune chance de voir un pneu chauve dans un container. Le produit est viable : il sera plus facile en effet de trouver un mauvais pneu qu’un faux pneu ou une contrefaçon « pneu chinois ». Et enfin le plus intéressant, le pneu est durable, solide, se stocke et se conserve bien ; elle est flexible et sa manutention est donc aisée, sans risque de bris, de casse. Et qui sait peut-être d’ici peu de temps on pourra les exposer sur le site de vente et d’achat de véhicule Carmudi.cm pour faciliter son accessibilité.
 
Les avaries provenant de l’Europe

Au-delà des gains énormes en perspectives que l’on peut rafler en se lançant dans cette activité qui nécessite néanmoins un capital important, il existe cependant le problème des rebus et avaries pour les pneus qui débarqueraient de l’Europe en piteux état. A tout ceux qui désir se lancer dans une activité le conseil que nous les donnons est de bien faire l’étude du marché afin d’être sûr que le besoin est signifiant et qu’ils apporteront une solution satisfaisante.