Les commerçants de Maroua contribuent à l’Effort de guerre

Ils ont récemment remis au gouverneur de la région de l’Extrême-Nord, Midjiyawa Bakari, un camion de denrées alimentaires.
Les commerçants de Maroua disent non à Boko Haram. Pour signifier leur engagement, le 26 août dernier, ils sont allés rendre visite au gouverneur de la région de l’Extrême-Nord pour lui signifier leur soutien dans la guerre que mène le Cameroun contre cette secte terroriste. Les hôtes de Midjiyawa Bakari avec un camion de denrées alimentaires constituées de  sacs de riz, des cartons de pâtes alimentaires, de palettes d’eau minérale et de jus. Pour le président de l’Association des jeunes commerçants de Maroua (Ajecom), Ousmanou Sadou, « cet élan de solidarité symbolise notre soutien et notre détermination à combattre aussi cet ennemi commun qui nous a pourri la vie », a-t-il souligné. Et de poursuivre : « Voyez-vous, depuis plusieurs mois, parmi nous, tous les commerçants grossistes qui allaient se ravitailler au Nigeria n’y vont plus à cause de l’insécurité, il est temps de mettre fin à cette barbarie», a clamé le président de l’Ajecom juste après avoir remis la cargaison au gouverneur.

Séance tenante, Midjiyawa Bakari a procédé à la remise solennelle et symbolique de ce don au commissaire divisionnaire Eric Asa’a Che, délégué régional de la Sureté nationale pour l’Extrême-Nord, qui représentait toutes les forces de défense et de sécurité. Le gouverneur, en encourageant cette initiative, a recommandé à ces jeunes commerçants de continuer à soutenir l’action des pouvoirs publics, surtout en les accompagnants dans cette guerre par la dénonciation de tout cas suspect. La deuxième phase de cette opération prévoit un don de sang aux victimes de la guerre contre Boko Haram dans les prochains jours.