camernews-face

Les citoyens d’Afrique Centrale invités à se mobiliser face aux dérives autoritaires des pouvoirs en place

Les citoyens d’Afrique Centrale invités à se mobiliser face aux dérives autoritaires des pouvoirs en place

Réunis à Yaoundé les 17 et 18 juillet 2017, les coordinateurs de la campagne internationale pour l’alternance en Afrique lanceront très prochainement une caravane qui va parcourir les pays de la sous-région.

Les échéances électorales arrivent à grands pas au Cameroun. En effet, en 2018, cinq élections devraient être organisées par le Gouvernement. C’est pourquoi fidèle à son engagement à lutter pour la défense des droits collectifs du peuple, la Dynamique Citoyenne s’est réunie pendant deux jours avec les coordinateurs de la campagne internationale pour l’alternance démocratique en Afrique baptisée « Tournons La Page » (TLP).

Au cours de cette rencontre qui s’est tenue le 17 et 18 juillet à Yaoundé, cette coalition a invité les cityens de tout le continent à se mobiliser face aux dérives autoritaires, à travers un communiqué publié à cet effet. Venus du Tchad, du Gabon, du Congo Brazzaville, du Cameroun et du Niger, avec le soutien du Secours catholique de France, ces experts souhaitent se rapprocher des populations à travers la « Caravane de la démocratie », qui va parcourir dès le 15 septembre prochain, toutes les régions du Cameroun, ainsi que dans le reste des pays de la sous-région précédemment évoqués.

 » Nous voulons éveiller les consciences et sensibiliser les populations sur le rôle qu’elles peuvent jouer dans le processus d’alternance démocratique. Nous souhaitons donc regrouper les jeunes des dix régions du Cameroun afin de renforcer leur citoyenneté. L’objectif étant de leur permettre de transmettre cette valeur aux générations futures », explique Maikoul Zadi de la coordination TLP Niger.

Pour le secrétaire exécutif de la Dynamique citoyenne,  » Nous voulons qu’il y ait un système démocratique véritable dans notre pays. Nous travaillons pour que dans tous ces pays qui sont cités, il y ait des possibilités d’alternance démocratique », dixit Emmanuel Njikam.

Il faut dire que depuis le lancement de la campagne internationale Tournons La Page, les arrestations de ses membres sont monnaie courante. Au Cameroun comme dans certains pays de la sous-région dont le Tchad et le Gabon, certains leaders de la Dynamique citoyenne ont été interpellés et leur procès n’a de cesse d’être reporté. Cette répression systématique frappe tous les mouvements citoyens, parmi lesquels les journalistes et les responsables réligieux, également cibles de pouvoirs autoritaires.

camernews-face

camernews-face