Les choses changerons en Afrique le jour où les africains auront de l’empathie pour leurs semblables

L’Afrique !! Africain !! Combien de larmes ont coulé combien de cris se sont perdu dans le désert ! Combien de bic ont écrit ! L’Afrique le plus beau et le plus riche continent du monde devenue miséreux à cause de notre égoïsme. Les occidentaux ont compris la faiblesse des africains. Ils n’ont pas besoin de se salir les mains pour détruire l’Afrique. Ils utilisent la haine que  l’africain a contre son frère pour détruire et piller L’Afrique. On les utilisés les uns contre les autres.Quand ? Quand l’africain apprendra à aimer son frère se sera le début du bonheur en Afrique.

Quand on observe le comportement de certains de nos frères Africains, on voit les limites de chacun. On voit aussi la fragilité des relations humaines entre les gens. C’est dommage de constater que la vie pour certains est un grand bal d’hypocrisie où chacun joue sans gêne sa partition en tirant individuellement son épingle du jeu. Ils vivent dans un monde dérisoire où toutes les inepties et les bêtises leur sembles banales et normales.

La guerre d’intérêt s’élargit et les jeux psychologiques vont bon train. Les choses se passent exactement comme si personne n’en avait rien à faire. On ne prend jamais rien au sérieux. Tout est pris à la légère avec naïveté, décontraction et rigolade. Aucune profondeur, aucun sérieux, aucune prise de conscience. Ceux qui essaient de construire des choses sont combattus et jetés aux orties contrairement à ceux qui s’investissent à la déconstruction. Tout le monde est distrait par la bêtise. On s’investit plus à faire des choses inutiles, stériles et vides sans intérêt. On est passionné de tout ce qui est superficiels et artificiels. On est captivé en majeur partie par la bêtise.

La prise de conscience nous fait peur, on combat virilement tout ce qui nous amène à réfléchir. Mais malheureusement, c’est typiquement Africain. Ce n’est pas bien grave, tout est permis et c’est tout à fait normal, rien n’est jamais grave. En regardant les choses de plus près, on peut en déduire que la vie au final est une question de jeux psychologiques. Celui ou celle qui joue le mieux s’en sort haut les mains