Les Algériens du Cameroun votent

A l’image de leurs compatriotes, ils participent au renouvellement de la future assemblée nationale.

C’est le 4 mai prochain qu’ont lieu les élections législatives en Algérie. Mais depuis samedi dernier, la communauté algérienne du Cameroun peut déjà passer dans les urnes. Le scrutin entamé samedi se poursuit jusqu’ au jeudi 4 mai au centre de vote unique logé dans les locaux de l’ambassade d’Algérie au Cameroun à Yaoundé. Le vote y est effectif et les membres de la « petite » communauté algérienne du Cameroun se succèdent chacun en fonction de son emploi du temps pour accomplir son devoir civique. Ceux des Algériens qui ne résident pas à Yaoundé et qui souhaitent prendre part au vote, peuvent délivrer une procuration à un proche qui se chargera d’exprimer leur choix dans les urnes.
Pour ce scrutin qui se tient un peu plus d’un an après la révision constitutionnelle survenu en février 2016, l’enjeu est de taille : il s’agit d’élire les députés qui vont mettre en œuvre la nouvelle loi fondamentale du pays. Davantage, selon l’ambassadeur d’Algérie au Cameroun Merzak Bedjaoui, les électeurs algériens vont choisir ceux qui vont matérialiser « le nouveau modèle de croissance économique de l’Algérie ». En effet, à l’horizon 2030, l’Algérie entend rompre avec la dépendance aux hydrocarbures, jusqu’ici la principale ressource économique du pays. Pour le scrutin, sur les 73 partis recensés en Algérie, 53 participent aux législatives dans 83 pays du monde dont le Cameroun, sous l’autorité de la Haute instance indépendante de surveillance des élections.