camernews-Elephants-CI

LES ADVERSAIRES DU CAMEROUN NE DORMENT PAS

LES ADVERSAIRES DU CAMEROUN NE DORMENT PAS

Le Mali, la Guinée Conakry et la Côte d’Ivoire sont à pied d’oeuvre depuis des semaines, avec ambition de traverser le premier tour.

Le moins que l’on puisse dire c’est que le premier tour de la Coupe d’Afrique des Nations (Can) de football ne sera pas une balade de santé pour Volker Finke, l’entraîneur des Lions Indomptables et son groupe. Actuellement en stage à Libreville au Gabon, les Lions Indomptables ont sans doute des nouvelles de leurs adversaires, qui, depuis des semaines travaillent d’arrache-pied pour traverser le premier tour dès la semaine prochaine.

Le Sily est au Maroc

La Guinée Conakry, l’un des adversaires du Cameroun a montré ses ambitions il y a quelques jours, au cours de son stage de préparation qui se poursuit au Maroc. Et ce ne sont pas des buteurs qui manquent à cette équipe. La Guinée a ouvert sa préparation, samedi à El Jadida (Maroc), par une nette victoire face à la sélection olympique du Maroc (4-1). Les quatres buts guinéens ont été marqués par François Kamano (10ème), Abdoul Razzagui Camara (26ème), Ibrahima Conté (80ème) et Mohamed Yattara (87ème). Le Sily national doit encore affronter le Sénégal, demain à Casablanca, avant de s’envoler pour la Guinée Equatoriale.

La victoire du Sily est une sorte de message à ses adversaires, dans la mesure où, en plus des buts, Michel Dussuyer, l’entraîneur des Aigles et ses joueurs ont fait étallage d’un jeu de bonne facture contre une formation jeune et engagée. En stage depuis le début de la semaine au Maroc, les guinéens affichent une confiance qui peut être leur principale force, surtout que, selon leur entraîneur, ils viennent en position d’outsider, donc, n’ont pratiquement rien à perdre, mais « tout à gagner contre des grosses machines comme le Cameroun, le Mali ou la Côte d’Ivoire ». La Guinée va débuter sa Can le 20 janvier prochain face à la Côte d’Ivoire.

Les Eléphants aux Emirats

Hervé Renard, l’entraîneur des Eléphants de Côte d’Ivoire affiche, ces derniers jours, un calme qu’on ne lui connaît pas. C’est que le champion d’Afrique 2012 (avec la Zambie) est très concentré avec ses joueurs, qu’il a exilé aux Emirat arabes unis depuis plusieurs jours. Mais, la semaine dernière, il a opéré une sortie pour faire le point de la préparation de la Can. « Le travail de préparation se déroule par rapport à l’échéance de notre premier match de poules. Les deux matchs amicaux des 11 (contre le Nigeria, ndlr) et 15 janvier (contre la Suède, ndlr) comptent en quelque sorte pour une séance de travail intensive.

Les matchs amicaux serviront à continuer le travail foncier et tactique, ainsi que la mise au point des automatismes. La semaine du 5 au 12 janvier sera la plus chargée. Nous avons débuté assez fort et les joueurs répondent positivement», a dit le technicien français à des médias ivoiriens, depuis Abu Dhabi. Alors que la Côte d’ivoire jouera son premier match de la Can contre la Guinée le 20 janvier, Hervé Renard a souligné l’importance d’être prêt pour cette rencontre : « Mais l’important, c’est d’être prêts le jour-J . Surtout pas avant ni après. Etre prêts après, ce serait trop tard et être prêts avant, ce serait trop top. L’important donc, c’est d’être prêts psychologiquement, physiquement et tactiquement pour le 20 janvier prochain contre la Guinée ».

Autant le dire, Hervé Renard et ses hommes ne comptent négliger aucun détail dans cette route pour la conquête de la Coupe d’Afrique des Nations. Hervé Renard et ses hommes travaillent ensemble depuis le 5 janvier dernier aux Emirats. Pour cette préparation d’environ 12 jours, Hervé Renard s’attèle à remettre l’équipe sur la bonne voie, étant donné que la qualification pour cette Can a été moyenne. « Oui, Abu Dhabi est un lieu qui est propice à une bonne préparation. Mais, ce qui est aussi important pour un pays qui va à une Can, c’est l’état d’esprit. Eu égard à la phase qualificative qui a été très moyenne, l’équipe de Côte d’Ivoire, sans un grand état d’esprit, sans un jeu collectif, ne pourra rien espérer. C’est à moi de remettre tout sur de bons rails. C’est aux joueurs de bien assimiler les choses et de les appliquer le mieux possible pour que cette Can soit une réussite », avait indiqué Hervé Renard.

Mali – Afrique du Sud, mercredi

Le Mali et l’Afrique du Sud vont disputer, mercredi à Bitam, ville de l’Extrême-Nord du Gabon, un match amical dans le cadre de la préparation des deux pays pour la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations. Ce sera le deuxième match de préparation des Aigles maliens, qui ont rencontré, hier 11 janvier, le Takanda Fc, un club de ligue 1 gabonaise. Les Aigles du Mali travaillent depuis le 3 janvier dernier à Bitam. L’entraîneur malien joue les victimes, mais ne perd pas pour autant son optimisme. « Le Cameroun et la Côte d’Ivoire sont là, mais il ne faut pas négliger la Guinée. Je crois que la qualification se jouera lors de la dernière journée. Je suis optimiste de nature, mais j’avoue que ce ne sera pas facile. Cette Can est importante pour le foot malien. Notre objectif est clair : faire mieux que la 3ème place sur laquelle nous nous sommes installés lors des deux dernières éditions. On entretient l’espoir que ce sera bien », a confié Henry Kasperczak.

 

camernews-Elephants-CI

camernews-Elephants-CI