camernews-credits

Le volume de crédits octroyés par les banques camerounaises a cru de 15% au 1er trimestre 2015

Le volume de crédits octroyés par les banques camerounaises a cru de 15% au 1er trimestre 2015

Au Cameroun, les banques financent de plus en plus les opérateurs économiques. C’est du moins ce que révèle un communiqué officiel du Comité monétaire et financier national, qui a siégé le 6 juillet 2015, lequel révèle que «le crédit intérieur enregistre une hausse de 15,1%, passant de 2 017,1 milliards de francs Cfa en mars 2014, à 2 322,1 milliards de francs Cfa en mars 2015, en raison de la hausse des crédits à l’économie».

Cette situation favorable aux investissements peut s’expliquer par les baisses répétées du taux directeur décidées par la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), afin de permettre aux banques de la zone CEMAC de se refinancer et, par conséquent, de financer l’économie à des taux d’intérêt raisonnables. En effet, a révélé le gouverneur de la BEAC, Lucas Abaga Nchama, en lançant récemment les travaux de construction de l’agence BEAC d’Ebébéyin, en Guinée équatoriale, «depuis janvier 2010, le taux directeur est passé de 5% à 2,45% à ce jour, pour rendre le crédit bon marché dans la sous-région».

Par ailleurs, a-t-on appris au cours du dernier Comité de politique monétaire de la BEAC, cet institut d’émission encourage de plus en plus les banques à opter pour les accords de classement, mécanisme qui permet à la banque centrale de limiter et de contrôler les taux d’intérêts sur certains crédits octroyés aux opérateurs économiques. De ce point de vue, le Comité monétaire et financier national du Cameroun annonce d’ailleurs avoir «pris acte des accords de classement délivrés par le gouverneur et le directeur national depuis sa réunion du 02 avril 2015».

 

camernews-credits

camernews-credits