camernews-samuel-nlend

Le transfert de Samuel Nlend à Al Ittihad (Égypte) a avorté, le club invoque la maladie, le joueur dément

Le transfert de Samuel Nlend à Al Ittihad (Égypte) a avorté, le club invoque la maladie, le joueur dément

Parti en Égypte pour s’engager avec Al Ittihad, l’attaquant de l’Union sportive de Douala va regagner le Cameroun ce 30 août 2016.

A peine signé et déjà résilié. Samuel Nlend n’évoluera à Al Ittihad d’Alexandrie. L’attaquant de l’Union sportive de Douala s’est engagé le 24 août 2016 avec le club égyptien de première division pour une durée de trois ans. Ce contrat vient d’être rompu, informe l’entourage du joueur qui annonce son retour au Cameroun ce mardi.

Selon les médias égyptiens, notamment le site internet Kingfut.com, Al Ittihad aurait décidé de résilier le contrat après que le joueur formé à la Fundespor a subi un contrôle positif à une maladie sexuellement transmissible. Cette information reprise par d’autres médias a provoqué de vives réactions d’indignation sur les réseaux sociaux, certains invoquant la divulgation du secret médical.

Samuel Nlend n’est pas malade. «Je suis en forme, je ne souffre de rien», a déclaré le footballeur au site internet camerounais Bepanda infos. «Il est victime d’une campagne négative lancée par certains médias égyptiens avec la complicité du club qui ne voulait pas verser l’argent du contrat et sollicitait que le joueur vienne en Égypte sans l’accord de son club, UNION de Douala. Face au refus du joueur de contribuer à leur manigance, ils ont fait circuler cette rumeur», renseigne le média, réputé proche de l’Union de Douala. Une fois au Cameroun, ajoute le site, Samuel Nlend va présenter les résultats de ses tests médicaux à la presse.

L’arrivée de l’international camerounais, titulaire avec les Lions A’ lors du Chan en janvier dernier au Rwanda, est donc attendue avec beaucoup d’impatience. Mais déjà, cette affaire rappelle celle d’un autre Camerounais, Gaël Grégoire Nkama dont le contrat avait avorté à  la JS Kabylie au dernier moment alors que l’actuel sociétaire de New star de Douala se trouvait déjà en Algérie.

 

camernews-samuel-nlend

camernews-samuel-nlend