camernews- boko-haram

LE TCHAD MET LA PRESSION SUR LE NIGERIA ALEX BE DEH

LE TCHAD MET LA PRESSION SUR LE NIGERIA
ALEX BADEH

Chef d’Etat Major du Nigeria reçoit Général BRAHIM SAID MAHAMAT, Chef d’Etat-major de l’armée tchadienne qui vient de montrer une fois encore avec les foudroyantes attaques de la poche de résistance du fief djihadiste de Gambaru, l’engagement total et le sens du sacrifice des combattants Tchadiens, comme en 2013 au nord Mali dans les massifs des Ifoghas ou le Genéral Tchadien a pris les galons de grand stratège africain de guerre anti-guérilla djihadiste. Quand il parle lui on l’écoute car il connait son sujet….
Un accord stratégique a donc été signé par les deux chefs d’Etat major des armées des deux pays. Cet accord prévoit une coordination visant à intensifier les opérations militaires tout au long de la frontière des deux pays, dans le Nord est du Nigeria. Ce mémorandum d’entente signé à Abuja, au Nigeria, par le chef d’état major de l’armée nigériane le maréchal Alex Badeh et son homologue le général Ibrahim Seid Mahamat.  » va briser les barrières qui entravent les efforts visant à combattre Boko Haram », a déclaré à la presse le Maréchal Alex Badeh.
Les officiers supérieurs des deux pays essaient d’accoucher une stratégie commune pour face une ennemi coriace qui n’hésite pas à exécuter froidement des civils.
Selon le Général tchadien Brahim said Mahamat, la réunion a été convoquée pour approfondir la coopération entre les deux pays dans le combat contre le Boko Haram. De son côté, le Marshal Badeh a dit aux journalistes que « les collaborations avec les pays voisins avaient porté ses fruits ».
Les modalités opérationnelles du Protocole d’accord ont été signé après une réunion à huis clos. Et les chefs des armées ont refusé de divulguer le contenu de l’accord, mais ils ont souligné qu’ils sont arrivés à régler certains problèmes. Ils se sont refusés à tout commentaire sur les motifs ayant provoqué le retrait brusque de l’armée tchadienne de Baga, le mois dernier.
Le Nigeria avait accusé le Tchad d’avoir retiré brusquement ses troupes stationnées à Baga dans les cadre de la mission des forces mixtes, provoquant un vide qui avait donné l’occasion aux terroristes de s’emparer de la ville pour commettre des exactions. Le porte-parole de l’Armée nigériane, le Général Olajide Laleye, a déclaré aux journalistes à Abuja que la sécurité de Baga relevait de la compétence de la force conjointe multinationale mise en place depuis les années quatre vingt, et toute opération militaire dans cette zone sera conduite par les armées des trois pays qui sont le Nigeria, le Niger et le Tchad, » a-t-il précisé.
Nigeria et le Tchad sont actuellement impliqués avec d’autres pays dans les opérations militaires visant à éradiquer les activités des terroristes qui ont constitué une menace pour la sécurité dans toute la région.
L’équipe opérationnelle est appelé la Task Force multinationale mixte, MNJTF, dont le siège est à Baga, une ville dans l’Etat de Borno.
Boko Haram a déclenché la terreur dans tout le Nord-Est du Nigeria tuant de nombreuses personnes et le déplacement d’autres d’où l’urgence de stopper Boko Haram

 

camernews- boko-haram

camernews- boko-haram