camernews-ludovic

Le SDF annonce une révolution en 2015

Le SDF annonce une révolution en 2015

Son comité national exécutif réuni le 8 Novembre 2014 à Bamenda salue l’action populaire ayant abouti à la chute de Blaise Compaoré.

Le Sdf (Social democratic front) prédit un changement de régime au Cameroun en 2015. Ses principaux responsables l’ont affirmé le 8 novembre 2015 à Bamenda, au sortir d’une réunion du Comité exécutif national. Le principal parti de l’opposition camerounaise se base sur l’exemple du Burkina faso et promet que les leaders des partis politiques et d’opinion seront aux avant-postes et les camerounais derrière eux pour faire tomber le régime Biya. Cela dit, le Sdf invite le président camerounais au dialogue dans l’optique d’une transition douce au Cameroun.

« Le Sdf ne s’inscrit pas dans l’ordre des pensées qui voudraient qu’on croit que le Burkina n’a pas parlé au reste de l’Afrique. Le peuple burkinabé a fait preuve d’une maturité politique exceptionnelle. Il mérite du respect et des encouragements »,  déclare la secrétaire national adjoint à la communication du Sdf, Elimbi Lobè. Il rapporte que son parti aurait souhaité que ce soit le Burkina Faso qui imite le Cameroun. Il estime que si le Cameroun avait mis autant d’énergie à défendre la constitution en 2008, son peuple serait en train de fêter l’alternance depuis un bon moment. Le Sdf croit que le président Paul Biya a menti au peuple camerounais en modifiant la Constitution en 2008. Selon lui, l’actuelChef de l’Etat camerounais a violé le serment qu’il a prononcé en 1997.

camernews-ludovic

camernews-ludovic