camernews-militants-rdpc-new-york

Le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais se déchire à New York (États Unis) à cause d’une enveloppe

Le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais se déchire à New York (États Unis) à cause d’une enveloppe

Elle a été remise aux militants par Chantal Biya, la Première Dame du Cameroun, la semaine dernière à l’hôtel Waldorf Astoria de Manhattan.

C’est une information que relaie le journal Intégration édition du  septembre 2016. Mercredi dernier Chantal Biya, la Première Dame du Cameroun, a remis une enveloppe aux militants du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC). Le partage de l’enveloppe aura plutôt créé la zizanie au sein des troupes du parti au pouvoir à New York, aux États-Unis.

«L’hôtel Waldorf Astoria de Manhattan a été le théâtre d’une scène assez rocambolesque mercredi de la semaine dernière. Un groupe de gens habillés aux couleurs du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC) y piaillait à tue-tête jusqu’à une heure très tardive de la nuit. Les membres de ce curieux groupe parlent d’enveloppe d’argent. ‘’Tout l’argent contenu dans l’enveloppe remise par Chantal Biya n’a pas été totalement déclaré et mis sur la table’’, pouvait-on entendre», rapporte le journal Intégration.

Le journal indique que les militants susévoqués pointent un doigt accusateur en direction de la présidente de leur section. Selon eux, celle-ci n’a pas présenté tout le contenu de l’enveloppe. «La présidente dudit groupe a en effet maille à partir avec des adhérents un brin revanchards et éméchés. Spectacle ridicule suivi avec curiosité par les usagers de l’un des plus grands hôtels de New York. Parmi eux, le couple présidentiel juché au 40e étage du palace. Toute honte bue, sous les regards médusés des autorités camerounaises, les fameux militants du RDPC quittent finalement la salle d’attente de l’hôtel Waldorf après 1 heure du matin», raconte Intégration.

Toutefois, le journal souligne que les militants du RDPC sont coutumiers de ce genre de situation. Martin Belinga Eboutou, alors Ambassadeur du Cameroun à l’ONU, dans le sillage de la venue du couple présidentiel à New York, avait remis une enveloppe de $24000 aux membres du RDPC. Il s’était posé un problème de partage, apprend-on.

camernews-militants-rdpc-new-york

camernews-militants-rdpc-new-york