camernews-societe

Le Président TEODORO OBIANG NGUEMA a vivement réagit à la suite des tristes…

Le Président TEODORO OBIANG NGUEMA a vivement réagit à la suite des tristes incidents de la demie-finale Guinée Equatoriale-Ghana qui ont terni l’image de son pays.

« Le gouvernement de la République de Guinée équatoriale n’a pas décidé d’accepter l’organisation des jeux du championnat de la Coupe d’Afrique des Nations pour gagner la Coupe ou le trophée que la CAF avait offert, mais il l’a plutôt décidé pour démontrer au monde notre capacité politique pour nous organiser et notre volonté de sauver l’honneur et la dignité du continent et d’éviter les critiques qu’adresseraient nos détracteurs éternels si ces jeux s’étaient organisés hors du continent africain ».
– Et il a continué en disant :
« Cependant, malgré les efforts tolérés, les ennemis des progrès et de la paix du peuple de la Guinée équatoriale ont démontré leur manque de maturité politique en organisant des manifestations violentes dans le stade de football de Malabo, en plein déroulement des jeux, en plus de provoquer des dégâts matériels au siège du Parti démocratique de la Guinée équatoriale et sur la grande avenue Hassan II de Marruecos, et tout cela dans le but de saccager l’image brillante de la Guinée équatoriale.
Le continent africain et les pays étrangers nous ont applaudi pour cette décision courageuse d’accueillir les jeux de la CAN, même si nous avons eu peu de temps pour la préparer et malgré les conditions économiques précaires et les difficultés pour contrôler l’épidémie du virus Ebola ; aujourd’hui, ils sont étonnés et surpris de cette attitude infantile des habitants de Malabo, qui ne peut être justifiée avec aucune incohérence du déroulement du football ».
Le président a rappelé aux supporters que c’est le sport et que l’ont peut gagner ou perdre : « Le football, comme tous les sports, peut être comparé à une procédure judiciaire, dans laquelle il faut avoir un vainqueur et un vaincu, et dont le verdict, lorsqu’il est juste, ne doit pas provoquer des désaccords. C’est une condition préalable que tous les amateurs de ce sport et les supporters ou les sympathisants des équipes doivent assimiler, sans que cela implique des événements drastiques ».
Le chef d’État a conclu en félicitant la sélection nationale, qui même si elle a eu très peu de temps « a été capable de se qualifier jusqu’à la phase des demi-finales, démontrant sa capacité footballistique » ; il félicite également « l’intervention responsable du service de maintien de l’ordre et la sécurité publics pour contrôler les manifestants, sans avoir eu recours à la violence » et, en général, l’attitude positive du peuple de la Guinée équatoriale pour sa contribution et sa participation massive lors de tous les matchs organisés.
– « Nous sommes sur le point de conclure ces compétitions sportives et j’espère que cette attitude du peuple augmentera jusqu’au dernier match, afin de consolider le caractère de fête que la République de Guinée équatoriale a donné à la CAN 2015 », a conclu le président en disant « Que le meilleur gagne ».
Texte : María Jesús Nsang (Presse présidentielle)
Bureau d’information et de presse de Guinée équatoriale
camernews-societe

camernews-societe