Le Point G ? Non, le point J : Jachère !

C’est un mot ayant un vaste champ d’application, d’autant plus que le dictionnaire le définit comme une pratique culturale saisonnière qui consiste à laisser une terre cultivable au repos durant un certain temps. Mais au pays du tout puissant souverain Popol, il a une connotation différente : La Jachère est le fait d’être en manque de fom, fuck, kpetou, plantain, sexe, bref ce que vous voulez. Cela peut paraître utopique des fois, mais croyez moi, il touche plus de personnes que vous ne le pensez ; demandez aux mbenguistes, ils vous le diront, du moins ceux qui sont sincères.

Voilà Bazor qui est arrivé en Mbeng depuis 3 mois déjà. Il a pris le temps de s’installer, s’acclimater et s’adapter à sa nouvelle vie. Tout roule bien pour lui pour le moment, enfin, presque ; il commence peu à peu à ressentir un besoin naturel. Effectivement, au Mboa*, il avait une activité sexuelle plutôt active et régulière, mais depuis qu’il est là, rien, kikock*, teugeuh*, même pas haps*, la jachère veut sa mort. Le gars commence à devenir agité comme un animal sauvage. Le gars tire sur tout ce qui bouge; bon quand je dis tout ce qui bouge là, c’est les Whites seulement hein, le gars dit lui qu’il ne peut pas lep* les Black au pays pour venir les chercher ici alors qu’il y a les Mekats* versées waaaa. Il est venu me voir pour que je lui donne des bons tuyaux pour qu’il attrape sa part; qu’on lui a dit avant qu’il ne parte, que les Blanches étaient très faciles. Donc là où il est là, il ne peut pas galérer, il va trouver sa part. J’ai seulement lap* en lui souhaitant bon courage dans sa quête. S’il  savait que moi-même avant de trouver ma part, j’ai nak* même 2 ans de jachère (celui qui me lap là, je sors de son ordinateur pour le têter au tibia, avant de revenir continuer sur Auletch.com).

Nessa Bazor a passé son temps à draguer les Mekats ? Il voulait aussi know le gout du chocolat blanc non ? Nessa on lui avait dit qu’elles étaient faciles ? Ah mof midé, c’est les coups de tête tu veux voir ? Le gars était déjà à près de 6 mois sans ntchuè*, il était dépassé que how son verbe ne waka pas – bienvenu dans la réalité type ! Le pire, c’est que le gars ne voulait toujours pas lui de Blacks hein, alors qu’elles sont nombreuses qui cry le gars. Un soir alors que je rentrais avec Maïmouna (le sucre de mon tapioca) du centre ville, j’ai croisé Bazor, le gars me dit que la jachère ne le laisse pas. J’ai d’abord mbindiment lap* avant de lui demander si les blanches ne sont plus faciles ; how qu’il ne s’en sort pas ? Il m’a répondu « l’heure est grave! » Laule !!

Oui les amis, Mbeng a les dents! Quand tu viens d’arriver et que tu n’as pas un produit sûr qui te wait* quelque part, c’est la jachère qui va t’accueillir. (Bon, ce n’est pas le cas de tout le monde hein). C’est comme ça que tu vas voir un gars, il maîtrise toutes les marques de gel douche, jusqu’à te dire le quel est le plus efficace.

Comme beaucoup de new comers, Bazor avait beaucoup de cheveux sur la tête – est ce que sa mère était encore derrière lui ? Son dernier tour chez le coiffeur datait de la veille de son départ du kamer. Il l’avait même sonné* , en lui promettant de revenir avec son argent le lendemain. Comme on lui avait aussi dit que les Blanches aiment les Noirs avec les dreads locks sur la tête là, est-ce qu’il voulait encore se raser ? Bon c’est vrai que la tactique là marche un peu souvent, mais pour Bazor rien ! Ou c’est le canard qui avait chié sur sa tête ohhh? Près d’un an après, le gars n’avait toujours pas assouvi sa soif. Quoique, pendant un moment, je ne l’ai pas senti, je le soupçonne d’avoir fait un tour chez les nguèss* (ok, je blague). Bazor a tout fait, il s’est intégré à 300%, la tchop, les BT où on saute toute la nuit sur des notes électroniques, rien à faire. Il s’est finalement résigné. Même s’il avait essayé de draguer les filles black, ça allait être difficile hein, façon le gars s’habillait bizarrement là … il avait encore le swagg du pays, il n’avait pas encore intégré les code de Mbeng.

Dernièrement, je lui ai présenté la cousine de Maïmouna qui vient d’arriver. Le gars m’a sorti en latcho* qu’il va l’aider à découvrir la ville… ou bien il m’a pris pour son mbout* ohh? En tout cas, si son cœur meurt là-bas et que ça donne, c’est bien nonn ? Une chose est sure, il a compris que la jachère ne joue pas en Mbeng et les mekats ne sont pas si faciles que ça. Le chocolat blanc fond aussi bien que le chocolat noir au soleil.

Bon, petite parenthèse, je ne suis plus avec Maïmouna hein ! Donc si tu es intéressée, tu viens je vais te conter une histoire … Je m’adresse uniquement aux nga heinn, pardon je n’aime pas les fesses dures. On vous connaît !

Mekat = Blanche    ;    Ntchuè = Faire l’amour    ;     Nguèss = Prostitué    ;    Mbout = Idiot
kikock-teugeuh-haps = Rien     ;     Lap = Rire     ;     Nak = Frapper   ; Lep = Laisser
Latchio = Cachette   ;    Sonné = Escroqué