camernews-cavaye-y-djibril

Le PAN salue l’action des forces de défense

Le PAN salue l’action des forces de défense

C’est une ambiance certes habituelle qui a régné mercredien fin de matinée à l’hémicycle du palais des Verres de Ngoa-Ekellé pour l’ouverture des travaux de la troisième session ordinaire de l’année législative 2014

Une ambiance de retrouvailles entre les membres de la chambre qui revenaient après une intersession de plus de cinq mois. On pouvait donc comprendre la chaleur et la joie de ces retrouvailles dans un contexte marqué par l’attente du projet de loi de finances de l’Etat pour l’exercice 2015. Un volet qui n’a pourtant pas échappé au maître de céans. Dans son discours d’ouverture des travaux, le Très honorable Cavaye Yeguié Djibril a mis l’accent sur un aspect de l’exécution du budget de l’Etat au centre de nombreuses interrogations. La sous-consommation du budget d’investissement public. « Malgré l’embellie actuelle, si les engagements dans ce domaine affichent 89,30%, il faut tout de même déplorer que le taux d’exécution physique, à la date du 24 octobre 2014, ne tournait qu’autour de 37% » a-t-il révélé en ce qui concerne le Bip. Toutes choses qui ne peuvent que ralentir l’élan de croissance et la stratégie de lutte contre la pauvreté qui demeure au rang des priorités du chef de l’Etat. Interpellant directement le Premier ministre, Cavaye Yeguié Djibril s’est voulu clair : « il est certainement temps pour le gouvernement d’ouvrir une réflexion afin d’identifier les causes profondes du mal qui mine tant l’exécution du budget de l’Etat. »

A ses collègues députés, le Pan a recommandé « perspicacité et objectivité » au cours des débats sur le budget. Ce d’autant plus qu’à son avis, il faudra encore des ressources pour faire face à l’insécurité aux frontières du Cameroun, et particulièrement la lutte qui est actuellement menée contre la secte islamique Boko Haram. Cavaye Yeguié Djibril a néanmoins tenu, au nom de l’ensemble des députés, à saluer « la bravoure de nos forces de défense et de sécurité dont les actes héroïques ne se comptent plus », louant au passage le professionnalisme et la détermination dont elles font montre pour faire face à la situation actuelle. On pouvait dès lors comprendre la minute de silence observée, par tout l’hémicycle, en la mémoire des soldats qui ont perdu leurs vies pour la défense de l’intégrité du territoire camerounais. Un hémicycle où étaient représentés tous les grands corps de l’Etat, à l’instar du président du Sénat, Marcel Niat Njifenji, du gouvernement sous la conduite du Premier ministre Philemon Yang, de la Cour suprême avec à sa tête son premier président, Alexis Dipanda Mouelle, des membres du corps diplomatique et de proches collaborateurs du chef de l’Etat comme le ministre, secrétaire général de la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh et le ministre, directeur du Cabinet civil, Martin Belinga Eboutou.

 

camernews-cavaye-y-djibril

camernews-cavaye-y-djibril