camernews-Célestine-Ketcha

Le Maire de Bangangté, Célestine Ketcha fait le tour du monde

Le Maire de Bangangté, Célestine Ketcha fait le tour du monde

Elle vient de participer à des rencontres internationales très déterminantes , à l´instar du Symposium de Berlin (Allemagne) et du Carrefour de la Solidarité Internationale à Anger et la 77e réunion de Bureau de l’AIMF à Paris(France) et où  elle a glané des prix d’envergure.

Portée à la tête de l’exécutif communal de Bangangté pour la deuxième fois consécutive, cette reine mère du Ndé veut faire de la ville de son adolescence, un véritable Eldorado. Les distinctions nationales engrangées ont séduit les organismes internationaux. Aujourd’hui, elle entend par son dynamisme faire entendre ses sons de cloches dans l’humanitaire. Plusieurs critiques font déjà d’elle une « légende vivante ».

Symposium de Berlin (Allemagne)

Près de 200 participants, parmi lesquels 7 représentants des Gouvernements Locaux ont pris part à cette importante rencontre. Baptisée DCF (DevelopmentCooperation Forum), les termes de références portaient sur l’évaluation des OMD en termes de forces, faiblesses, menaces et opportunités, de la formulation des nouveaux objectifs pour le renforcement de la lutte contre la pauvreté, de la conception d’une nouvelle architecture, d’un nouveau partenariat à l’échelle mondiale intégrant tous les acteurs susceptibles de contribuer à la réussite,  de l’efficacité de la Coopération au Développement.

Carrefour de la Solidarité Internationale à Anger et la 77e réunion de Bureau de l’AIMF à Paris(France)

Du 20 au 25 Mai 2014, le Carrefour de la Solidarité Internationale organisé par le Pays de la Loire, a porté sur la réflexion autour de l’innovation dans la Coopération Internationale avec la participation des membres de la Société Civile, des Responsables du Ministère de la Coopération, des Autorités Locales et Régionales des Pays du Sud et du Nord. Cette réflexion s’est faite autour des ateliers thématiques, géographiques et des tables rondes.

Au cours d’une table ronde, la contribution du Cameroun (à travers l’expérience de la commune de Bangangté)  portait sur les ‘’Collectivités Territoriales décentralisées à s’orienter vers des nouvelles formes d’engagement à l’Internationale’’. Ceci a été sou tendue par la volonté politique du Cameroun résolument tournée vers le processus de Décentralisation, laquelle politique a permis à la reine mère de présenter le projet MODEAB(maitrise d’ouvrage dans le secteur de l’eau et de l’assainissement) qui a découlé au ‘’Prix FEICOM’’ des Meilleures Pratiques Communales de Développement Local (Ndlr) et aujourd’hui ‘’Prix ONU’’ de Service Public 2013. Projet qui est un bel exemple de nouvelle forme de Gouvernance et d’engagement de sa  Collectivité désormais ouverte à l’Internationale.

Rendue à Paris pour la 77e réunion du Bureau de l’AIMF, un rapport de la Commission des Aides Humanitaires et Gestion des Risques qui a porté essentiellement sur la situation dramatique du Mali et de la République Centrafricaine. C’était également  l’occasion de solliciter l’appui du réseau au Gouvernement Camerounais qui sous l’impulsion de Son Excellence le Président Paul Biya, mène une guerre sans merci contre la secte islamique BokoHaram. A ce titre, Madame Anne Hidalgo, Maire de Paris et élue à l’unanimité Présidente de l’AIMF, en a saisi cette tribune pour stigmatiser l’enlèvement des jeunes lycéennes par la secte et s’engage à soutenir les institutions et toutes les initiatives camerounaises visant à libérer les Jeunes filles.

Des villages qui avaient soif dans la commune de Bangangté

A travers des partenaires au développement, Célestine Ketcha a réalisé son défi le plus cher : « résoudre l’épineux problème d’eau ». En dehors des secteurs où la Camerounaise des eaux(CdE) a installé son réseau d’eau, comme le centre urbain où il est difficile d’installer des réseaux parallèles, le problème ne se pose plus avec acuité dans des zones rurales. La réhabilitation des réseaux Scan water dans presque tous ces villages fait couler le liquide précieux en longueur de journée.

Pour une gestion efficiente et responsable de la ressource, la commune sous l’impulsion de madame le maire, a institué le SPE (service public de l’eau) qui en garantissant un avenir en eau potable, réduit significativement le taux de chômage au travers des jeunes qui demeure un véritable casse-tête pour tous les dirigeants africains. C’est fort de cette révolution que l’ONU à travers son organe UN-PSA (Public Service Awards) lui a décerné un prix dont la cérémonie de remise se déroulera du 23 au 26 juin à Séoul (République de Corée). Le Cameroun et l’Afrique du Sud seront les seuls pays africains à monter sur les hautes marches du podium. Simplement, « aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre d’année ».

 

camernews-Célestine-Ketcha

camernews-Célestine-Ketcha