Le Haut Commissariat de Grande Bretagne et l’ONG CIDI prime les meilleurs journalistes d’investigation

Jeudi dernier, 14 mai 2015, s’est tenue la cérémonie de remise des prix aux meilleurs journalistes d’investigation camerounais.

La cérémonie s’est déroulée à la résidence du Haut Commissaire de Grande Bretagne, S.E. Brian Olley qui la présidait, en présence de plusieurs journalistes et du Ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakari.
C’est à la demande du Haut Commissariat de Grande Bretagne que l’ONG camerounaise CIDI (Civil Initiatives for Development with Integrity) a récemment lancé un concours visant à encourager et à promouvoir le journalisme d’investigation au Cameroun. Il était question pour les participants de proposer des articles sur l’une des trois thématiques proposées, à savoir la sécurité, les droits de l’homme ou la corruption. La cérémonie du 14 mai dernier était donc le couronnement de cette initiative.
En prélude à la cérémonie proprement dite, le Haut Commissariat de Grande Bretagne a organisé à l’intention des journalistes, un atelier de formation en journalisme d’investigation qui s’est également déroulé à la résidence du Haut Commissaire de Grande

Bretagne, au quartier Bastos. L’atelier, animé principalement par Christophe Bobiokono et Me Nico Halle a permis aux participants de mettre le doigt sur certains aspect du journalisme d’investigation, notamment l’éthique journalistique, la portée juridique des articles de presse, mais aussi les difficultés qui pourraient empêcher un journaliste de bien mener des investigations.
C’est aux environs de 18 heures que la cérémonie de remise des prix proprement dite a débuté. Après le mot de bienvenue de S.E. Brian Olley qui a tenu à encourager le Ministre de la Communication présent, pour les efforts que son département ministériel met en œuvre pour un journalisme plus professionnel, les prix on été remis aux gagnants.
Le troisième prix, constitué d’un certificat, d’une tablette Samsung et d’une somme de 150.000 francs, est revenu à Mboudhi Adams pour son article intitulé « Who Owns the Land ? »
L’article intitulé « Ces réfugiés qui mettent en péril la sécurité du pays » a valu le deuxième prix aux journalistes Nicolas Vounsia et Sebastian Chi Elvido qui ont coécrit l’article. Le prix était constitué d’une tablette Samsung, d’un certificat pour chacun des auteurs, et d’une somme de 300.000 francs.
La palme d’or pour l’année 2014 est revenue à Yérima Kini Nsom qui a reçu en plus du certificat et de la tablette, une somme de 500.000 francs. L’article qui lui a valu ce prix était intitulé « “Chop Broke Pot“ Allowances Anger Ordinary MPs ».
À la fin de la cérémonie, le Ministre de la Communication a pris la parole pour féliciter les lauréats mais aussi pour saluer l’initiative du Haut Commissariat de Grande Bretagne, tout en émettant le vœu que l’initiative soit à une échelle plus élargie dans le soucis de contribuer à former et à professionnaliser plus de journalistes camerounais.
Le Mincom a en outre annoncé la création d’une commission de délivrance des cartes de presse et de la création probable de l’ordre des journalistes.