Le Groupement inter-patronal du Cameroun interpelle le gouvernement sur les défis des entreprises

 Le Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam) informe qu’il a rencontré le Premier ministre, Philémon Yang (photo), à Yaoundé, pour échanger, entre autres, sur les défis auxquels font face les entreprises du pays.

La délégation dirigée par le président Célestin Tawamba, a déclaré au chef du gouvernement que les créateurs de richesse sont préoccupés, par exemple, par  la dette intérieure et les crédits de TVA qui paralysent la trésorerie des entreprises et les investissements. Le Gicam a aussi mentionné la concurrence déloyale, la pression fiscale, le contentieux fiscal, le marquage fiscal, le rationnement des devises, la multitude d’interlocuteurs étatiques dans le dialogue public/privé : ministère de l’Economie, ministère des Financesministère du Commerce, ministère de l’Industrie, ministère des PME, etc.

Célestin Tawamba a surtout insisté sur la nécessité d’avoir un dialogue franc, sincère et transparent avec le principal partenaire du secteur privé qui est le gouvernement. Comment comprendre, par exemple, a-t-il déploré, que le projet de loi de finances ne soit pas transmis au principal mouvement patronal et ne fasse pas l’objet d’un dialogue avec l’administration fiscale notamment? Comment comprendre qu’un chef d’entreprise soit incapable de rencontrer un directeur de l’administration ou un ministre?

En réponse, le Premier ministre a déclaré qu’il attend les propositions du Gicam pour améliorer la fiscalité. Philémon Yang a promis de répercuter aux ministres concernés les préoccupations les plus importantes (notamment la transmission du projet de loi de Finances, les questions de la dette intérieure et du remboursement des crédits de TVA).