Le Groupe Total recrute 500 jeunes diplômés dans le cadre de son «Young graduate program»

A travers ce programme, la multinationale entend offrir l’opportunité aux jeunes de découvrir le monde du travail en passant par «une expérience professionnelle et une ouverture internationale»

L’information circule depuis quelques mois déjà auprès des chercheurs d’emploi. Elle est même publiée dans certaines universités et grandes Ecoles où les affiches renseignant les étudiants ont été posées.

Le Young Graduate Program du groupe Total, lancé en avril 2014, concerne le périmètre Afrique Moyen Orient et s’adresse aux jeunes de plus de quarante pays où cette compagnie est présente.

Cette initiative, étalée sur quatre ans, a pour objectif d’offrir aux jeunes diplômés (BAC+4/5) l’opportunité de découvrir le monde du travail à travers «une expérience professionnelle opérationnelle et une ouverture internationale», déclare-t-on chez Total.

Une bouffée d’air pour les diplômés qui pourront avoir la chance d’être retenus dans ce programme. Les opportunités formelles d’emploi sont faibles au Cameroun, pays caractérisé selon des responsables du Fonds national de l’emploi par une «opacité» dans la majorité de ses recrutements. Constat sur lequel s’aligne Total pour son Young Graduate Program. «Contrairement à ce qui se passe en Europe, trouver un stage peut se révéler particulièrement compliqué pour eux, même lorsqu’ils ont accompli d’excellentes études universitaires» explique le directeur Afrique et Moyen-Orient de Total Marketing & Services, Momar Nguer. Selon lui, il sera question de conduire les jeunes diplômés à une «première expérience» et une «exposition internationale pour les accompagner concrètement dans leur insertion professionnelle».

 

Le contenu du programme
Comment s’assurer qu’il n’y aura pas également de favoritisme ici et que les dés ne seront pas pipés au départ pour les jeunes qui postuleront dans ce programme? Total affirme que les candidats retenus le seront au terme d’un processus interne et suivant les règles propres à cette société. On y assure toutefois que les dossiers maintenus seront «les meilleurs».

Le programme se déroule en dix-huit (18) mois. Structuré et piloté en deux étapes principales. Les jeunes qui seront retenus par Total Cameroun seront recrutés en CDD (Contrat à durée déterminée). Ils seront d’abord formés aux métiers de la finance, du commerce ou des opérations pendant six (06) mois au sein de Total Cameroun. Au terme de cette première formation, s’ensuivra une évaluation des performances et les meilleurs s’envoleront vers une autre filiale de Total (sur le périmètre Afrique Moyen-Orient) pour y poursuivre leur parcours pendant douze (12) mois.

Total Cameroun fera le bilan de cette action sur le plan national en 2017.

La Compagnie est déjà présente dans le secteur de l’éducation au Cameroun par le biais des conventions de partenariats signés avec l’Ecole supérieure des sciences économiques et commerciales (Essec) de l’Université de Douala, et avec l’Ecole nationale supérieure polytechnique (Ensp) de l’université de Yaoundé I, respectivement en décembre 2013 et en février 2015.

Sur son segment d’activité, le groupe français Total est la cinquième compagnie pétrolière mondiale, et numéro un en Afrique.