Le gouvernement camerounais va auditer l’échec de la 2è génération du Système informatique de gestion des personnels de l’Etat

Le Premier ministre, Philemon Yang, vient de commander l’audit du projet du Système informatique de gestion intégrée des personnels de l’Etat et de la solde, deuxième génération (Sigipes II). Et pour cause, au cours du conseil de cabinet du 30 mars 2017, Michel Ange Angouing, le ministre en charge de la Fonction publique (Minfopra), a confessé que Sigipes II n’a pas été livré en 2016 comme initialement prévu. Notamment du fait du non-respect de certaines obligations contractuelles incombant au groupement de prestataires retenus : Cameroun Audit Conseil / CBL Consulting.

Michel Ange Angouing a préconisé à cette entreprise des mesures correctives en vue de la fourniture de l’ensemble des livrables attendus. A savoir, l’installation et la mise en service de toutes les composantes du logiciel, la migration des données et l’exploitation du nouveau système par l’ensemble des administrations bénéficiaires, la formation des utilisateurs et le transfert de compétences, l’interfaçage de la nouvelle application avec l’ensemble des application disponibles dans l’administration camerounaise.

Pour rappel, Sigipes II constitue un véritable saut technologique. C’est une fusion entre Sigipes I développé en 1994 et Antilope (Application nationale des traitements informatiques et logistiques des personnels de l’Etat) créée en 1986. Le processus d’acquisition de cette solution informatique s’est fait dans le cadre d’un contrat signé en octobre 2013, grâce à l’appui financier (7,5 milliards de FCFA) de l’Union européenne.

A date, une plateforme matérielle et logicielle a été acquise et paramétrée, puis installées au Centre national de développement informatique (Cenadi), où des aménagements spéciaux ont été effectués. En outre, le processus d’harmonisation des données des agents publics est en cours, avant leur introduction dans la nouvelle application.