Le gouvernement camerounais construit 53 Km de drains pour lutter contre les inondations pluviales à Yaoundé et Douala

Au cours du Conseil de cabinet tenu le 31 mai à Yaoundé, le ministre en charge de l’Habitat, Jean Claude Mbwentchou, a fait état de l’avancement des programmes majeurs d’assainissement urbain.

En matière de drainage pluviale notamment, il a mentionné la construction de 53 Km de drains à Yaoundé et Douala, les deux plus grandes métropoles du pays. Dans le détail, il a cité la réalisation en cours du projet d’assainissement de Yaoundé, la capitale, qui vise la construction de 14 Km de drains supplémentaires sur le fleuve Mfoundi, avec pour effets induits, la réduction des inondations et des maladies d’origine hydrique. Dans la ville de Douala, le projet de drainage pluvial, prévoit la construction de 39 Km de drains et le reprofilage de 9 Km d’exutoire.

Yaoundé et Douala sont régulièrement confrontés aux problèmes d’inondations quand il y a des averses. En 2016, un groupement constitué par les sociétés françaises Louis Berger et B.E.C la routière, a été déclaré adjudicataire du contrat pour «le contrôle et la coordination des travaux l’aménagement des canaux de drainage pluvial de la ville de Douala». Montant : 1,7 milliard FCfa.

La construction du canal du Mfoundi, elle, fait partie du Programme d’aménagement de Yaoundé (Pady), rendu actuellement à sa 2ème phase. C’est dans ce cadre que le gouvernement a obtenu un financement de 52,5 milliards FCfa de l’Agence française de développement. La première phase de ce projet avait déjà permis de construire 3,5 Km du canal. Elle avait été financée à hauteur de 22,3 milliards FCfa par la Banque africaine de développement.

S.A