Le gouvernement annonce une «ceinture agricole» autour de Kribi, en prévision du boom démographique lié à l’ouverture du port en eau profonde

 En prévision du boom démographique dans la ville abritant le port en eau profonde de Kribi déjà fonctionnel, le ministre en charge de l’Agriculture (Minader), Henri Eyebe Ayissi (photo), a annoncé le 16 mars, à l’occasion du lancement de la campagne agricole 2018, la mise en œuvre d’un projet baptisé «ceinture agricole» autour de Kribi.

Le membre du gouvernement a indiqué qu’un montant de 5 milliards FCFA a déjà été débloqué pour ce projet quinquennal renouvelable, dont le but est de booster la productivité agricole de la région balnéaire.

« C’est un projet dont les études de faisabilité sont bouclées. Il vise à contribuer à la lutte contre l’insécurité alimentaire. Il faudra accompagner les paysans à améliorer la production et la productivité en développant les exploitations agricoles dans le respect des emprises étatiques, privées, internationales.», a expliqué Henri Eyebe Ayissi.

Le Minader a un peu retracé l’historique de cette « ceinture agricole » autour de Kribi. Selon lui, la population du département de l’Océan où est installé le port en eau profonde, tire l’essentiel de ses ressources de l’agriculture.

Seulement, cette agriculture est pratiquée par de petits producteurs. Et elle se caractérise par des outils de production rudimentaires, l’insuffisance du matériel végétal et une faible productivité.

C’est un état de chose qui conduit à un déficit alimentaire perceptible dans la région. Ledit déficit est accentué par la demande alimentaire consécutive à l’ouverture de grands projets structurants, tel que le port. D’où l’initiative d’une «ceinture agricole» autour de Kribi.

 S.A