camernews-albert-ebosse

Le footballeur Camerounais Albert Ebossé tué dans un stade en Algérie: «Je me bats pour bien représenter mon pays et aussi jouer chez les Lions indomptables»

Le footballeur Camerounais Albert Ebossé tué dans un stade en Algérie: «Je me bats pour bien représenter mon pays et aussi jouer chez les Lions indomptables»

Les enjeux autour du football ont encore fait un mort ! Le footballeur camerounais Albert Ebossé a été tué dans la soirée du samedi 23 août 2014 au terme d’un match du championnat professionnel de première division en Algérie.

Son équipe, la Jeunesse sportive de Kabylie recevait l’USM Alger pour le compte de la deuxième journée. Match perdu par la JSK sur le score d’un but contre deux. Mécontents de cette contre performance, certains supporters de la JSK ont basculé dans la violence. L’antre de la rencontre sportive, le «Stade du 1er novembre» de Tizi Ouzou a été transformé en un champ de guerre. C’est l’une des armes blanches lancées depuis les gradins qui a touché à la tête, le footballeur camerounais. Ce dernier était sur le chemin qui mène aux vestiaires. Transporté d’urgence dans un centre hospitalier situé à un jet de pierre du stade, la vie d’Albert Ebossé ne sera pas sauvée !

Triste récompense pour un attaquant qui, depuis son recrutement à la JSK il y a moins de deux ans, a toujours œuvré pour procurer du plaisir aux nombreux supporters de cette équipe mythique d’Algérie. Hier, c’est lui qui inscrit l’unique but qui a permis à son équipe de sauver son honneur. La saison sportive dernière, celui qu’on surnommait «Homme d’un but par match» avait porté son équipe à la finale de la Coupe d’Algérie perdue aux tirs au but et au titre de vice champion. Une saison sportive inédite et inoubliable pour le Camerounais qui s’est vu attribuer le soulier d’or du meilleur buteur (17 réalisations). Le mois dernier, il était encore parmi les siens à Douala sa ville natale, pour les vacances. Il en a profité pour fêter la réussite de sa première saison en Algérie. La nouvelle de son décès subit a donc semé la consternation chez ses amis et dans sa famille.

Albert Ebossé Bodjongo est né il y a environ 25 ans dans une famille indigente à Douala au Cameroun. Son talent de footballeur a été détecté par son frère ainé, Bourgeois Bodjongo, entraineur de football. Ce dernier qui est décédé il y a une dizaine d’années, avait préparé son frère cadet à devenir un footballeur ambitieux. «Le Coach (Bourgeois, ndlr) m’avait laissé une responsabilité pour ces enfants et il avait aussi dit que je jouerai avec les Lions indomptables. C’est pourquoi je me bats pour lui» confiait à ses proches, Albert Ebossé. En plus de rêver d’une convocation en équipe nationale de son pays, le prolifique attaquant et ancien sociétaire entre autres de Douala athletic club, Unisport du Haut-Nkam, Coton sport de Garoua, avait aussi pour objectif, l’un des grands championnats professionnels en Europe. «Je sais que je vais y parvenir. Plus tu es pressé, plus tu perds de la lucidité. Je sais que mon temps sonnera. Dieu dirige mes pas» affirmait-il. Le Tout Puissant en a disposé autrement ! Paix à son âme.

 

 

camernews-albert-ebosse

camernews-albert-ebosse