Le coup de cœur de Paul et Chantal Biya envers les soldats au front

Le SED, Koumpa Issa a remis mardi à Maroua des vivres frais offerts par le président de la République et Mme Biya aux militaires au front.

« Les cérémonies de remise et de réception des dons se suivent, mais ne se ressemblent pas ». En concluant son propos, le secrétaire d’Etat auprès du Mindef chargé des Anciens combattants et des victimes de guerre a décliné la particularité et les caractéristiques du don spécial offert par le couple présidentiel aux forces de défense et de sécurité engagées dans la guerre contre la secte Boko Haram. Selon Koumpa Issa, c’est lundi dernier que le chef de l’Etat, Paul Biya, a pris la décision d’offrir en plus de la ration habituelle de combat, des denrées fraîches pouvant servir de repas chaud. Sur très hautes instructions du chef de l’Etat, une cargaison spéciale constituée de la viande et du poisson frais, des fruits et légumes ainsi que d’autres denrées alimentaires a été convoyée dès lundi soir par l’avion militaire C130 dans la région de l’Extrême-Nord.

Selon le colonel Jacob Kodji, le commandant de la 4e Région militaire interarmées, l’essentiel des denrées hautement périssables a été acheminé lundi soir et d’autres mardi matin dans les différentes positions de l’armée camerounaise au front par voies terrestre et aérienne. Dans cette cargaison, aucun détail d’une alimentation normale n’a été négligé. Le couple présidentiel met ainsi à la disposition des forces de défense et de sécurité entre autres, 20 bœufs, 50 cartons de poisson frais, 25 moutons, 25 chèvres, 300 poulets et 100 alvéoles d’œufs. A côté des protéines animales, on retrouve des légumes et des fruits frais (ananas, haricot vert, carottes, oranges, pastèques, mangues, avocats). Le nécessaire pour le petit déjeuner n’a pas été oublié tout comme les ingrédients pour les repas chauds.

Pour le secrétaire d’Etat auprès du Mindef chargé des Anciens combattants et des Victimes de guerre, à travers ce don spécial, le chef de l’Etat et son épouse ont voulu permettre aux soldats engagés au front de prendre de temps en temps des repas chauds en plus de la ration de combat faite essentiellement de repas froid. Koumpa Issa était également « porteur de message d’encouragement et de félicitations du chef de l’Etat aux forces de défense et de sécurité pour les efforts qu’elles ont déployé jusqu’ici » pour stopper les atrocités des combattants de la secte terroriste Boko Haram. Aux populations de l’Extrême-Nord, le secrétaire d’Etat a exprimé la gratitude du gouvernement pour la collaboration dont elles font preuve malgré les meurtrissures subies.

Avant de remettre ce don spécial au gouverneur de la région de l’Extrême-Nord, président du comité de gestion des dons, Koumpa Issa a rappelé l’obligation de transparence prescrite par le chef de l’Etat dans la répartition et la distribution de ces efforts de guerre mobilisés tant par les pouvoirs publics que par les couches sociales. En réceptionnant à son tour l’échantillon de cette cargaison spéciale, le commandant la 4e Région militaire interarmées a rassuré de ce que ce don parviendra le plus vite possible à leurs destinataires.