Le chef de l’Etat représenté à Maroua pour le Lancement de la fête nationale de l’Unité

Le vice-Premier ministre Amadou Ali présidera le coup d’envoi de la cérémonie prévue lundi prochain à la place de fêtes.
La mobilisation autour des forces de défense en guerre contre Boko Haram et vis-à-vis des populations de l’Extrême-Nord, victimes des exactions de ce groupe terroriste est certainement la trame de fond de la réflexion qui aura motivé le choix de cette région par le chef de l’Etat, Paul Biya, pour le lancement officiel des activités marquant la 43e édition de la fête nationale de l’Unité. Ledit lancement prévu du 09 au 12 mai prochain à Maroua sera présidé par le vice-Premier ministre, Amadou Ali, représentant personnel du chef de l’Etat, comme l’a annoncé le gouverneur de la région de l’Extrême-Nord, Midjiyawa Bakari au cours de la réunion qu’il a présidée dans ses services avant-hier. Dans la ville, les préparatifs battent déjà le plein. La mobilisation au niveau régional a commencé. Pour le gouverneur, « il est question pour nous de travailler d’arrache-pied pour mériter l’honneur que nous fait le chef de l’Etat en choisissant notre région pour cette manifestation patriotique» et d’adjouter : « Nous devrons montrer aux Camerounais que le calme revient petit à petit et que la vie reprend normalement dans notre région ».

La rencontre a réuni tous les acteurs impliqués dans cette manifestation: les autorités traditionnelles, administratives, militaires, politiques, société civile, opérateurs économiques. « Cet élargissement d’acteurs dans le processus de préparation se justifie par le fait que nous voulons la contribution de tout le monde pour assurer un succès éclatant à cet évènement patriotique », a précisé le gouverneur.
Pour joindre la parole à l’acte, des commissions ont été formées. Tout est passé au peigne fin afin que la fête soit belle. La grande commission a pensé à la culture, au sport, au divertissement et aux causeries éducatives pour meubler le menu du séjour de la délégation qui vient de Yaoundé. Dans les débats, une attention particulière a été tirée sur le retour progressif au calme. Cela ne veut pas dire qu’il faille relâcher la veille. Le comité d’organisation a promis de mettre tout en œuvre pour éviter les surprises désagréables et assurer à tous ceux qui feront le déplacement de Maroua un séjour agréable.
En marge des préparatifs du lancement officiel des activités, une brèche a été ouverte pour évaluer le niveau d’avancement des préparatifs pour la fête proprement dite au niveau régional.