Le Cameroun veut concevoir des normes pour ses produits artisanaux, afin de les rendre plus compétitifs sur le marché international

(Investir au Cameroun) – Le gouvernement camerounais, l’Agence des normes et de la qualité (Anor), et les regroupements des artisans de diverses spécialités, réfléchissent actuellement à l’élaboration des normes applicables aux produits artisanaux, afin de les rendre compétitifs sur le marché international.

« Nous avons lancé ce processus, qui n’est que la première marche d’une démarche visant à doter nos artisans de normes, mais surtout que ces normes définissent des standards en matière de production et répondent aux normes internationales qui existent en matière d’artisanat.», explique Achille Bassilekin (photo), ministre camerounais des PME, de l’Economie sociale et de  l’Artisanat.

Selon ce département ministériel, le Cameroun compte environ 70 000 artisans dans divers secteurs (bois, textile, BTP, cuir, agroalimentaire, sidérurgie, etc.), dont 80% évoluant dans l’informel.

BRM