Le Cameroun sollicite 3 milliards de FCFA de l’Union européenne pour sécuriser ses frontières

Le ministre camerounais de l’Economie, (Minepat) Louis Paul Motaze, et le Secrétaire général (SG) de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Ceeac), Ahmad Allam-Mi ont échangé le 5 avril à Yaoundé, sur le « Programme frontière de la Ceeac »

S’agissant de ce « Programme frontière de la Ceeac », objet de la requête du Minepat du 10 mars 2017, Ahmad Allam-Mi a rassuré M. Motaze que sa demande de financement pour le renflouement du Fonds d’affectation spéciale, à hauteur de 5 millions d’euros (3,275 milliards de FCFA), est bien parvenue au Secrétariat général de la Ceeac.

M. Allam-Mi, par la suite, a indiqué que cette requête a été examinée favorablement au Secrétariat général qui a saisi la délégation de l’Union européenne, en date du 27 mars 2017. Le SG a souligné que le montant de 5 millions d’euros sera prélevé sur le domaine prioritaire « Intégration politique et coopération en matière de paix et de sécurité » du 11eme Fonds européen de développement pour l’Afrique centrale.

Le SG a estimé que pour une meilleure intégration au « Programme frontières de la Ceeac », il est souhaitable que l’action soit conçue de manière à soutenir en priorité, les opérations de gestion et de sécurisation de la frontière Cameroun-Nigéria avec une portée géographique plus élargie incluant également le Tchad et la République Centrafricaine.