Le Cameroun s’apprête à accueillir le salon du machinisme agricole

Cet évènement qui regroupera des professionnels du secteur se tiendra au Palais des Congrès de Yaoundé du 15 au 20 décembre 2015

 

A la Chambre d’Agriculture, des Pêches et des Forêts du Cameroun (Capef), organisatrice du Salon international du machinisme agricole du Cameroun (Simac 2015), l’heure est aux derniers réglages. Sous la coordination de Mme Elisar Volbert Mbang Ekoutou, les préparatifs vont bon train pour un événement qui aura lieu pour la première fois au Cameroun. En tant qu’organe consultatif et représentatif des intérêts des professionnels de l’agriculture, de la pêche, de l’élevage, de la forêt et de la faune, auprès des pouvoirs publics, il est assigné à la Capef l’organisation des comices, salons, foires, expositions, et autres actions promotionnelles dans les domaines relevant de sa compétence.

Une forte participation
C’est dans cette optique que pendant cinq jours (du 15 au 20 janvier 2015), le Simac va rassembler plusieurs catégories de personnes et d’entreprises. Il s’agit des acteurs des secteurs de l’agriculture, de la pêche, de l’élevage, et de la forêt, les agro-industriels, les inventeurs et autres créateurs qui innovent dans les techniques de production, de transformation et de conservation des produits agro-pastoraux. Bien plus, il y aura la participation des partenaires au développement et des Ong, les institutions financières, les pouvoirs publics, les instituts de formation et le grand public.

 

Des produits alimentaires sur un marché de Yaoundé.

En prélude à cet évènement, quatre sous-comités ont été mis sur pied, notamment, celui en charge du protocole, hébergement, restauration, sécurité et santé ; celui de la communication, animation et relations publiques ; celui des finances, marketing et ventes des produits du salon ; et enfin le sous-comité logistique et matériel. Ils sont présidés par des responsables des administrations publiques et parapubliques, relevant des ministères des Relations extérieures, de la Communication, des Finances et du Palais des Congrès qui va abriter le Salon.

Agriculture de seconde génération
S’agissant des pavillons spécialisés, ils sont au nombre de cinq: le pavillon de l’administration et de la coopération internationale, le pavillon du machinisme agricole, de l’irrigation et de l’innovation, ceux des métiers, de l’agroalimentaire et des saveurs du terroir, et enfin, le pavillon du financement et de la banque des projets du monde rural. Tous ces pavillons seront coordonnés par les membres élus de la Capef. Il faut rappeler que l’organisation du Salon international du machinisme agricole au Cameroun participe de la volonté des pouvoirs publics de mettre sur les rails, l’agriculture de seconde génération dont le principe a été impulsé par le président Paul Biya, au cours terme du comice agropastoral tenu à Ebolowa (région du Sud Cameroun) en janvier 2011.

L’objectif ainsi visé est de relancer l’économie par les potentialités agricoles du pays, par la promotion et le soutien aux filières à fort potentiel de productivité et de compétitivité. De même, un accent doit être mis sur l’offre en intrants, ainsi que le soutien à la vulgarisation et aux conseils agricoles.