camernews-ABDELAZIZ-MOUNDE

LE CAMEROUN N’EST PAS EN ” EXCELLENTE FORME ” !

LE CAMEROUN N’EST PAS EN ” EXCELLENTE FORME ” !

Un homme qui n’est jamais malade, toujours en ” excellente forme” est donc un surhomme. Le démiurge de ses créatures. Alors pourquoi le règne des urgences et les illusions de l’émergence ?

A quoi cela sert-il si les hôpitaux locaux ne peuvent accueillir ” les dignitaires ” malades, obligés d’attendre un avion médicalisé, si les plus grands griots meurent sur l’axe lourd, si les généraux et ministres sont conduits en urgence ou décèdent à Neuilly ou Val de Grâce à Paris, si l’essentiel des opérations des services financiers des ambassades dont celle de Paris est consacré aux évacuations sanitaires en Europe ?

Le Cameroun a trois hôpitaux généraux dits de référence mais ses généraux filent au moindre bobo en France. Et le président qui les compte dans son bilan, ne fait certifier ses bilans de santé qu’à Genève.

Mieux, qui peut nous envier un leader en ” excellente forme ” qui retrouve une capitale où les camions distribuent de l’eau à des populations en désarroi, se bagarrant entre pauvres pour remplir un seau ?

Avant l’Extreme-Nord où les troupes l’attendent, le Chef des Armées doit engager la bataille de l’eau en se rendant à Ebolowa. Depuis 13 jours, la paisible capitale du Sud dont on espérait le sursaut après le Comice, à l’usine de tracteurs fantôme, est sans eau ! Régime sec…

Si j’étais le réputé aîné Charles Ndongo, je mettrai mon brio au service de ces causes et suggèrerait à mon président adoré de recevoir, chez elle, au Palais de l’Unité, la presse nationale. Cela vaudrait mieux que cet exercice dépassé de questions calibrées.

Quand ce formidable peuple avance, se débrouille, réalise mille prouesses, c’est sa tête et sa gouvernance qui vacillent ! Si le Monde et maints camerounais sont traités de medecins imaginaires, il n’y a rien de plus préoccupant qu’un malade qui s’ignore.

 

camernews-ABDELAZIZ-MOUNDE

camernews-ABDELAZIZ-MOUNDE